Depuis leur « divorce » avec le palais royal, le prince Harry et Meghan Markle ont été qualifiés de « traitres » par certains membres de la famille royale. En effet, les Sussex ont toujours voulu être un couple indépendant. Pour cela, ils voulaient avoir leur liberté et vivre loin des pressions au Buckingham Palace.

Les Sussex et le fameux Megxit


La renonce du prince Harry et de son épouse Meghan Markle à leur obligation protocolaire a eu l’effet d’une bombe au sein de la famille royale. Cette décision a été effective le 31 mars 2020. Ainsi, le couple a décidé de s’installer aux États-Unis. D’après un de leur entourage : « En s’installant au Canada puis aux États unis, ils pensaient avoir laissé derrière leurs problèmes à Londres ». Mais Harry et Meghan ont très vite compris que « cela allait être impossible ».

En effet, la duchesse de Sussex a pris la décision de reprendre sa carrière d’actrice. Ainsi, vivre sur le sol américain serait une occasion pour elle de décrocher des contrats. Une de ses amies a annoncé à the Sun qu’elle a déjà tout mis en place. Que ce soit un agent, un attaché de presse ou encore un manager. Aussi, Meghan Markle a déjà plein de projets en cours comme un livre sur son enfance.

Élisabeth II banni Harry et Meghan Markle


Récemment, le prince Harry et son épouse avaient annoncé un séjour en Angleterre en juin prochain pour l’anniversaire de la reine Élisabeth II. Pourtant, cette dernière aurait encore des dents contre eux et n’est pas pressée de les recevoir au palais. D’après les dernières nouvelles, la souveraine n’aurait pas encore digéré leur retrait des protocoles royaux. Pour elle, ce qu’Harry et Meghan ont fait est impardonnable, surtout que leur décision a terni l’image de la monarchie britannique.

Pour sa part, le magazine people Public avait rapporté que la reine : « aurait tout fait pour leur mettre des bâtons dans les roues ». Aussi : « Ni le passé de soldat du prince Harry, ni les origines américaines de Meghan Markle n’ont attendri Son Altesse Royale, qui a donc opposé son véto », avait confirmé l’hebdomadaire le Daily Mail.

Pour preuve, Élisabeth II a refusé que les Sussex participent à l’armistice du pays. Une décision de la souveraine qui irrite au plus haut point les parents du petit Archie Harrison.