Voici une occasion pour enterrer la hache de guerre, prince Harry et Meghan Markle en paix, pourraient peut-être revenir à Londres. Pour calmer les tensions, il se peut qu’au mois de juin prochain, le deuxième enfant des Sussex, Lilibet serait présenté. C’est peut-être une occasion de calmer les tensions entre le palais et le duc et la duchesse de Sussex.

Un couple surprotégé


Pour assurer sa sécurité, le prince Harry avait déposé une plainte à l’encontre du gouvernement régissant en Bretagne. Il voulait absolument que chacun de ces déplacements soient assurés partout où il va sur le territoire britannique.

C’est assez normal vu son statut, il peut être la cible de personnes mal intentionnées. Ses avocats donnent des explications à cette prise de décision. Malgré lui, le prince Harry, tout comme chaque enfant qui nait avec le sang royal, il devient une cible pour les criminels. Ou n’importe quelle personne à l’opposé de la royauté.

Sans parler des menaces et remarques racistes et néonazies que Meghan Markle eut droit depuis qu’elle le fréquente. Ensuite, le prince Harry affirme même qu’il est prêt à payer pour cette protection policière renforcée.

Prince Harry et Meghan Markle en paix, un pas vers le Palais


Quand le prince Harry a réclamé cette protection auprès de la police britannique, il est normal qu’elle ait accès à des informations parfois confidentielles. Cela va permettre de mieux assurer la sécurité de sa famille.

Certaines intrusions devront se faire et certains secrets seront dévoiler à la police britannique. Par ailleurs, les protocoles de sécurité seront de mise. En plus, ils devront être à jour pour un meilleur fonctionnement de la police britannique.

Un voyage pour le Palais


Comme personne au Palais n’a encore vu Lilibet, le deuxième enfant du prince Harry, il est possible qu’un voyage soit planifié. Cela fera sans doute plaisir à la reine Elizabeth II qui souhaiterait sans aucun doute voir son arrière-petite fille.

Il se peut que cela se passe au mois de juin prochain, et en même temps, le prince Harry débutera les démarches nécessaires.

D’ici là, la reine Elizabeth a quatre mois pour se préparer à cette éventualité. Sans oublier que c’est une possibilité d’enfin faire la paix.