Le prince Harry et Meghan Markle en plein cauchemar lors des funérailles de la reine Elizabeth II. Alors que ce triste évènement aurait dû être un moment de rapprochement pour la famille mais les choses se passent autrement. Jusqu’à aujourd’hui, la situation est tout compliquée pour le duc et la duchesse de Sussex.

Prince Harry et Meghan Markle en plein cauchemar


Ils auraient eu droit à quelques humiliations de la part de quelques membres de la famille royale. Ils vont faire un retour assez mouvementé sur Londres pour les funérailles de la reine. Par ailleurs, le prince Harry et Meghan Markle ne peuvent éviter les moments de gène avec cette situation délicate.

La famille n’a pas encore digéré le départ du frère du prince William. Le prince Harry lui-même avait comme l’impression d’être indésirable. Par ailleurs, c’est un sentiment assez frustrant, en plus de la tristesse que le prince a éprouvé à cause de la mort de sa grand-mère.

Une situation loin d’être calmée


Le couronnement du roi Charles ne s’est pas encore fait. Cependant, il a déjà pris ses fonctions deux jours seulement après le décès de la reine. Le Palais est en plein effervescence, et son couronnement avec sa chère et tendre se tiendra le 6 mai de l’année prochaine. On pourrait croire que son couronnement allait se faire au mois de juillet. En outre, ce serait assez symbolique comme pour sa mère mais il n’en est rien.

Or cette date est l’anniversaire du fils du prince Harry, Archie. Le couple des Sussex pourrait le prendre très mal si jamais ils font partie de la liste des personnes Non-grata de cet évènement. Effectivement, le palais n’ignore pas l’anniversaire d’Archie, pourtant, il se peut que ce soit une déclaration de guerre si ses parents ne sont pas invités.

Tests ADN


Dernièrement, les médias ont de nouveau déterré les rumeurs sur la filiation du prince Harry. De nouveau, les médias ont mis le nom de James Hewitt en avant.

Il s’agit de l’amant de la princesse Diana, peu de temps avant la naissance de son second fils. Cette fameuse rumeur perturberait le roi Charles au plus haut point. Par ailleurs, il en exigerait presque un test ADN pour confirmer sa paternité.