Le nouveau roi d’Angleterre compte bien faire quelques changements au niveau de la royauté. Le Prince Harry et Meghan seraient sa cible.

Le pays en deuil après la mort de la reine


La tragédie avait frappé la famille royale britannique sans prévenir. Et pourtant le 8 septembre 2022 marque le début de l’opération « London Bridge ». Un code qui annonce le décès de la reine Elisabeth ll, et qui planifie les jours suivant sa mort. Le monde entier mais surtout le Royaume-Uni pleure le départ de leur monarque à 96 ans après 70 ans de règne.

À sa succession, son fils, le prince Charles qui vient d’être intronisé sous le nom de Charles lll. Désormais à la tête du Commonwealth, ce dernier est libre de faire le ménage au niveau de la famille royale. Il aurait déjà sous le collimateur le prince Harry et Meghan Markle.

Harry et Meghan cible du remaniement


La reine est morte, vive le roi. C’est ainsi que la monarchie britannique fonctionne. C’est ainsi que Charles lll est officiellement proclamé roi le surlendemain du décès d’ancien monarque. Pour son règne, de gros changement sont en perspective, surtout au niveau de la famille royale britannique. En effet, le nouveau souverain devrait s’inspirer des monarchies scandinaves.

Ce qui implique d’alléger la charge de la famille royale en se débarrassant d’une bonne partie de ses membres. On peut déjà présumer qui sera sa première cible. Le prince Harry et Meghan Markle semblent une cible de choix pour cette opération après les différends que ceux-ci ont eu avec le palais.

Harry et Meghan : leur héritage en danger


Us Weekly nous rapporte les confidences d’une proche de la famille royale sur le sujet. Cette théorie serait loin de n’être que des spéculations. Apparemment, Charles travaillerait déjà sur une nouvelle monarchie allégée et mettrait Harry à l’écart.

Ce dernier serait même déjà exclu. Le privilège d’être royal serait ainsi alors retiré à Harry et Meghan. Une très mauvaise nouvelle pour eux mais aussi pour leurs enfants. En effet, si les Sussex perdaient leur titre, ce serait également valable pour le petit Archie et Lilibet. Une réforme qui tombe mal étant donné que ces deux-là viennent à peine d’hériter du titre de Prince à la suite de la succession au trône de Charles lll.