Le prince Harry puni pour les funérailles, il peut se sentir une nouvelle fois mal à l’aise à la suite de l’exigence du roi Charles. Angela Levin se confie les rapports entre les membres de la famille royale, ils restent toujours non apaisés. Le prince Harry n’aura pas le droit de mettre son uniforme militaire pour la cérémonie d’honorer la reine Elisabeth II.

La guerre ne se termine pas


En effet, malgré les funérailles de la souveraine le 19 septembre, les rapports entre les Sussex et les autres membres de la famille semblent toujours très tendus.

La spécialiste des têtes couronnées, Angela Levin livre des confidences dans une interview exclusive. Notamment, en soulignant le fait que le duc du Sussex se retrouve seul à Balmoral, ignoré par sa propre famille.

Et pourtant, le prince William les invite pour saluer les foules à Windsor. Notamment, Talk TV nous le rappelle en affirmant que malgré cette unité affiché, la guérilla familiale persiste toujours.

Aux funérailles de la reine d’Angleterre


Ensuite, Angela Levin lors de son entretien dit qu’ils ne peuvent pas attaquer la famille royale et espérer une nouvelle chance.

Dans ce sens, dans le cadre des funérailles de la reine Elizabeth II, la tension monte entre le roi Charles, William et Harry. Angela Levin a vu des plusieurs scènes et cela l’a aidé a confirmé les nouvelles lors de la funérailles.

Cependant, le roi Charles a annoncé de nouvelles exigences concernant le prince Harry puni pour les funérailles. Notamment, la cérémonie pour rendre un dernier hommage à la souveraine décédée le 19 septembre prochain.

Le prince Harry puni pour les funérailles


Le prince Harry puni pour les funérailles de la reine Elisabeth II ne peut pas porter son uniforme militaire.

Le roi Charles déclare que seuls les membres actifs de la famille royale porteront l’uniforme militaire pour les cérémonies honorant la reine la semaine prochaine. Le média britannique The express a fait savoir cette annonce surtout au Royaume-Uni que la semaine prochaine sera confirmée toutes ces exigences.

Si le prince Harry montre des gages de bonne conduite, comme le prince Andrew d’ailleurs, des exceptions pourraient s’appliquer.