Le prince Harry snobé n’assiste pas au Conseil d’adhésion du 10 septembre à 10 heures du matin à Saint James. Dans ce sens, le prince William fait partie des 150 personnes conviés dans les appartements pour cette réunion importante. En même temps, le duc de Sussex ne prévoit strictement pas de quitter l’Angleterre malgré l’indifférence de sa propre famille.

La proclamation du roi Charles


En effet, le palais de Buckingham annonce que le Conseil d’adhésion du 10 septembre va officiellement proclamer le roi Charles monarque.

Dans ce sens, cette réunion doit se dérouler avant la réunion du parlement, selon les confidences du journaliste Omid Scobie.
En même temps, le parlement doit se réunir dès que possible après le décès d’un souverain comme l’indique la règle générale.

Notamment, cet observateur avisé de la vie des têtes couronnées et proche du prince Harry snobé explique cette situation.
Par ailleurs, ce journaliste britannique a écrit comme ouvrage une biographie non officielle dédiée aux Sussex.

Le prince Harry snobé


En effet, contrairement au prince William convié au Conseil d’adhésion, le prince Harry snobé reste à l’écart.

Dans ce sens, le duc de Sussex considéré comme un traitre se retrouve ignoré par les autres membres de sa famille.
Apparemment, même si personne ne veut rester près de lui, comme ce fut le cas à Balmoral, le prince Harry reste.

Notamment, Omid Scobie affirme que le papa de Lilibet et Archie sera en Angleterre pendant toute cette période de deuil.
Par ailleurs, après avoir passé la nuit à Balmoral, le prince Harry rentre à Windsor et compte rester au Royaume-Uni.

William au conseil d’adhésion à Saint James


En effet, le second fils du désormais roi Charles au Conseil d’adhésion, ce qui n’est pas le cas de son frère.

Dans ce sens, il s’agit de la proclamation officielle de leur père au titre de souverain qui se déroule au palais Saint James, à Londres.
Apparemment, le prince de Galles a été convié en qualité de conseiller spécial et pourra assister à ce Conseil d’adhésion.

En d’autres termes, parmi les 150 personnes dans les appartements d’État du palais Saint James.
Notamment, il n’y aura pas assez de place pour accueillir tout le Conseil privé qui compte plus de 700 membres.