Le choix de suivre Meghan Markle avait coûté au prince Harry la perte d’un rôle crucial pour le royaume britannique.

En effet, lors du Megxit, ils ont renoncé à leur titre et responsabilités en tant que duc et duchesse de Sussex. Dernièrement, la reine avait décidé de ne plus le compter parmi les personnes qui pourraient trancher en son nom.

Le prince Harry souffre par la perte d’un rôle crucial


En effet, tout l’amour que le prince Harry porte à son épouse ne pourrait compenser cette perte d’un rôle crucial.

Dans ce sens, The Express un média britannique nous rapporte cette situation selon Gertrude Daly sur Gert’s Royal Podcast.
Apparemment, cette observatrice de la vie des têtes couronnées avait évoqué le sujet de ce rôle qu’on aurait retiré.
Désormais, le duc du Sussex ne fait plus partie des quatre conseillers d’État de la reine comme il choisit Meghan.

En même temps, cette perte semble affecter le papa d’Archie et Lilibet qui se sent toujours en second position.

Les quatre conseillers d’État de la reine


En effet, la souveraine d’Angleterre dispose de quatre personnes pour l’épauler dans les jours où elle doit s’absenter.
Notamment, en cas de maladie ou juste pendant les moments où la reine Elizabeth II part en voyage à l’étranger.

Dans ce sens, cet assemblé compte son conjoint suivi de ses successeurs qui ont atteint au minimum l’âge de 21 ans.
Actuellement, le prince Andrew, le prince Charles et ses deux fils William et Harry détiennent cette grande responsabilité.

Cependant, dernièrement le prince Harry doit se résigner à accepter la perte de ce rôle crucial auquel il tient certainement.

Le prince Harry perd sa place dans la royauté


En même temps, il connaissait toutes les conséquences de ce départ impulsif considéré comme une trahison, un abandon de responsabilité.
Et pourtant, la situation commençait à devenir trop pesant que les Sussex ont préféré partir pour un nouveau chapitre.

Néanmoins, même une fois à Los-Angeles, difficile de se défaire totalement de la famille royale et de sa vie au palais.

Par ailleurs, le prince Harry devrait céder sa place au prince Andrew pour les prises de décision en cas d’urgence.
Notamment, dans les cas où la reine s’absente, deux conseillers d’État se retrouve à la tête de toutes les décisions.