Le prince Harry utilise Meghan Markle pour une mission d’espionnage à Windsor afin de régler leurs comptes avec la famille royale. Dans ce sens, les Sussex disposent de plusieurs appareils d’enregistrement et d’espionnage dans le cadre des funérailles de la souveraine. En même temps, le public attend impatiemment la sortie officielle de ses mémoires après la dernière mise à jour.

Prince Harry utilise Meghan Markle


En effet, le magazine Woman’s Day rapporte que le duc de Sussex avance à plein régime avec sa biographie tant attendue.

Dans ce sens, la publication affirme que cet ouvrage rapporte plus de 20 millions d’euros au second fils de Charles.
Apparemment, il décide d’effectuer une mise à jour de ses mémoires avant la sortie officielle pour rapporter son récent voyage.

Notamment, le papa de Lilibet et Archie veut évoquer son séjour à Londres dans le cadre des funérailles de la souveraine.
Par ailleurs, le prince Harry utilise Meghan Markle pour agrémenter son déballage par le biais des audios qu’elle a enregistrés.

Espionnage à Windsor


En effet, durant une sortie avec Kate Middleton et William à Windsor, Meghan Markle cache ces micros sous sa robe.

Dans ce sens, la publication rapporte que le prince Harry utilise Meghan Markle pour les besoins de la série Netflix.
En même temps, par le bais de cette haute trahison, le duc et la duchesse de Sussex dépasse la ligne rouge.

Apparemment, les parents de Lilibet et Archie disposent de tous les éléments en main dans leur immense domaine de Montecito.
Notamment, Meghan Markle aura sûrement beaucoup plus à dire dans le cadre de ses podcasts restants, pour Spotify.

La haute trahison se confirme


En effet, Bertrand Deckers, un expert des têtes couronnées évoque cette trahison dans TPMP il y a quelques semaines.

Dans ce sens, cet observateur avisé de la famille royale estime cette accusation de haute trahison par espionnage plausible.
En même temps, ce spécialiste belge prépare actuellement un ouvrage sur la reine Elizabeth II décédée le 8 septembre dernier.

Par ailleurs, il souhaite et prie des deux mains pour que les Sussex n’auraient pas osé commettre cet acte irréparable.
Et pourtant, ils recherchent encore désespérément une séquence forte pour le contract qu’ils ont signé avec Netflix, un documentaire.