Le scandale de la supposée liaison du prince William avec la marquise Rose Hanbury a resurgi sur les réseaux sociaux. Cela s’est coïncidé avec la célébration du 40e anniversaire de Kate Middleton le 9 janvier dernier. Un fait qui a ruiné l’anniversaire de la duchesse de Cambridge.

Le vieux dossier sur d’infidélité du prince William d’Angleterre refait surface

Les Cambridge devront faire face à une vague de menace qui pourrait certainement tourmenter leur couple. Mais cette fois-ci, le sujet ne concerne pas le Prince Harry et son épouse Meghan Markle. En effet, les rumeurs sur l’infidélité du prince William avec la marquise de Cholmondeley, Rose Hanbury est remise sur le tas.

En 2019, le fils aîné du Prince Charles aurait été infidèle à Kate Middleton, la mère de ses trois enfants. Cette aventure du prince William d’Angleterre a failli briser le couple royal. D’ailleurs, l’intéressée Rose Hanbury n’était autre qu’une des meilleures amies de la duchesse de Cambridge.

La riposte du prince William

L’histoire d’infidélité du prince William d’Angleterre a créé un énorme buzz. De plus, la fâcherie entre les deux familles n’a pas échappé à la presse britannique. Au sein de la famille royale, le gros scandale d’adultère a engendré un grand conflit entre les fils de Lady Diana. De ce fait, face à cette situation le duc de Cambridge a tenté de poursuivre les médias afin d’étouffer l’affaire.

Le journaliste Alex Tiffin a tiré de l’oubli ce vieux dossier gênant visant le prince William. En effet, il a exhumé le dossier en réponse à un Tweet sur le couple Sussex du rédacteur en chef du Daily Mail. Le journaliste a précisé qu’aucune poursuite en justice ne pourra étouffer l’histoire d’infidélité de l’héritier en second du trône britannique.

Une affaire très médiatisée

Selon l’affirmation du journaliste Alex Tiffin, beaucoup de presses et de tabloïds britanniques détiennent des preuves de la liaison du duc de Cambridge et la marquise de Cholmondeley.
Par ailleurs, le poste de Tiffin sur twitter se révélait de la publication de Giles Coren, un autre journaliste spécialiste de la famille royale britannique. Le célèbre journaliste anglais certifiait la détention de preuve irréfutable sur l’adultère du prince William. Pourtant, la pression du palais l’a incité à se rétracter à la divulgation des justificatifs de ce scandale.