Le prince William et Kate Middleton menacés à Boston doivent rester sur leur garde en toute circonstance durant leur séjour. Dans ce sens, le prince et la princesse de Galles se rendront aux États-Unis entre le 30 novembre et le 2 décembre. Apparemment, les parents de trois enfants, bientôt quatre, assisteront à la seconde édition de la cérémonie, Earthshot.

La raison de ce voyage aux Etats-Unis


En effet, chaque année, cinq lauréats reçoivent le prix Earthshot pour leurs contributions à l’environnementalisme, pour préserver l’écosystème.

Dans ce sens, ce prix se retrouve décerné pour la toute première fois en 2021 pour la protection de l’environnement.
En même temps, cette cérémonie de remise de prix se devrait se dérouler chaque année jusqu’en 2030.

Apparemment, pour cette année, la seconde édition de la cérémonie se déroulera à Boston, dans le Massachusetts.
Notamment, le prince William et Kate Middleton menacés à Boston effectuent leur premier voyage aux États-Unis depuis 2014.

Visite sous haute tension


En effet, une source proche affirme le prince William et Kate Middleton menacés à Boston pour l’occasion du Earthshot.

Dans ce sens, ce proche qui déclare cette visite peu sereine, et conseille au prince de Galles de rester prudent.
En d’autres termes, l’héritier du trône britannique et son épouse doivent rester sur leur garde face aux détracteurs.

Apparemment, il y a beaucoup de gens qui méprisent les Anglais présents dans le cadre de cet événement.
Notamment, il va même jusqu’à qualifier cette visite comme un « épicentre irlandais pro, SinnFein / IRA ».

Prince William et Kate Middleton menacés à Boston


En effet, Neue Post rapporte les propos de cette source proche qui s’inquiète pour le prince William et Kate Middleton.

Dans ce sens, il affirme que le prince et la princesse de Galles devraient éviter de rencontrer le public.
Notamment, à cause des pros Sinn Féin, un parti républicain irlandais qui s’oppose ouvertement à la monarchie.

Apparemment, ce parti n’a pas participé à la cérémonie en Irlande du Nord au cours de laquelle Charles a été proclamé roi.
Par ailleurs, sa dirigeante souligne que cette cérémonie était « destinée à ceux dont l’allégeance politique va à la Couronne ».