Alors que le duc et duchesse de Sussex sont de retour en Californie, Prince William et Kate Middleton sournois, continueraient de les épier. Les récents évènements n’auraient pas suffi à calmer les tensions au Palais. Même le roi Charles serait de mèche, et il continuerait d’espionner son deuxième fils à Los Angeles.

Toujours sous tension


Si le décès de la reine Elizabeth a jeté un vent de froid sur tout le Palais, on s’attendait à ce que les hostilités prennent fin. L’apparition du couple du Prince et Princesse de Galles avec les Sussex semblait de bon augure, pourtant, cela ne signifiait rien. En effet, le couple des Sussex était passé à la loupe pendant ce triste évènement.

Etant donné leurs relations complexes avec les membres de leur famille, le couple du Prince Harry et Meghan Markle était toujours épié. C’est en partie à cause de leurs différentes attaques envers le Palais depuis quelques temps maintenant. Le roi Charles III avait donc pris la décision de les surveiller et ce, même à distance.

Prince William et Kate Middleton sournois


En accord avec le prince William et Kate Middleton, le roi Charles III a pris la décision de surveiller de près les Sussex, peu importe où ils se trouvent. Ils auraient chargé des espions britanniques à leur trousse, et ces derniers ont l’obligation de leur rapporter chaque mouvement. Une rumeur affirme même qu’il existe un conseil restreint formé de quelques membres de la famille royale.

Dans ce fameux conseil, il y a le roi lui-même, le prince William et Kate Middleton et finalement Camilla Parker-Bowles. Il y a deux ans de cela, le magazine australien nommé New Idea avait répandu cette rumeur. A cette même période, l’ancien garde du corps de Lady Di avait livré quelques confidences à ce sujet. Le garde du corps en question était Ben Wharfe.

Ces espions proches du prince Harry


Ben Wharfe affirme que le duc et la duchesse de Sussex sont entourés de plusieurs agents de sécurité. Ces derniers auraient des liens étroits avec les services secrets britanniques. Le garde du corps affirme alors que des informations confidentielles sont bel et bien échangées.

Ce qui tient aussi le Palais sous tension, c’est le flou sur la publication des mémoires du prince Harry. Un ouvrage qui risque de mettre à nu le Palais.