Le prince William serait en mésentente avec le roi Charles III concernant le sort du Prince Harry. Le nouveau roi d’Angleterre serait prêt à accueillir de nouveau son fils cadet malgré son déballage impudique. Mais le duc de Cambridge serait réticent à cette idée.

Un grand fossé sépare les deux fils du roi Charles


Le prince William et son frère le prince Harry aurait du mal à arranger leur relation. D’ailleurs, leur conflit semble s’intensifier avec le temps. Cela en raison de la démission du duc du Sussex à son rôle au sein de la famille royale, mais surtout de son déballage impudique.

En tout cas, c’est ce que relève Andrew Morton, un journaliste et auteur de plusieurs livres sur la monarchie britannique. D’ailleurs, un de ses ouvrages parle de Meghan Markle.

Une histoire de déjà vue


Pour illustrer la relation entre les deux frères, il compare la situation à celle de George VI, le père de la reine Elizabeth et Edward VIII.

L’auteur de « Diana : Her true story » annonce que cette histoire est le parallèle le plus proche. Apparemment, le roi George VI adorait son frère comme l’époux de Meghan Markle adorait son frère le prince William. D’autant plus qu’ils étaient inséparables.

Mais Edward VIII, a préféré renoncer à son titre pour pouvoir épouse celle qu’il aime, une Américaine divorcée. Ensuite, il a déménagé à l’étranger et leur relation n’a été plus jamais la même.

Prince William, mésentente avec Charles


Et la situation n’a pas du tout évolué depuis ces quelques années. Le journaliste canadien évoque lors de son interview avec le Daily Beast la relation entre les deux fils du roi Charles. Il semble que beaucoup doutent qu’il y ait une réconciliation entre le prince William et le prince Harry.

Par ailleurs, malgré le fait de s’afficher ensemble pour découvrir les hommages à la reine Elizabeth à Windsor, le mur de glace est loin d’être brisé. Le froid persiste entre le duc de Cambridge et le duc du Sussex. Les deux princes n’ont même pas partagé un seul regard pendant cette sortie devant le palais à Windsor. Leur différend est loin d’être résolu.