À l’approche de ses 40 ans, le Prince William, Duc de Cambridge se confie sur ses projets futurs.

Le Prince William est l’héritier du trône britannique en second


Fils aîné du Prince Charles, et mari de Kate Middleton, le prince William est le second d’As l’ordre de succession du royaume du Commonwealth. Il a également le titre de gouverneur suprême de l’Église d’Angleterre. Célèbre ces derniers temps pour ses tensions avec son frère le Prince William, il est surtout un grand activiste humanitaire. En effet, il se focalise dans l’aide aux jeunes défavorisés, le développement durable des ressources naturelles.

Pour fournir de l’aide aux soldats, à leurs familles et aux anciens combattants des forces armées britannique et encore plus. À l’occasion de ses 40 ans d’ailleurs, il se remémore sa mère feu la princesse Diana Spencer qui était encore plus activiste que lui. On la surnommait « la princesse des cœurs » ou « la princesse du peuple ».

Visite au centre des sans-abri.


Dans son élan de charité, le Prince William s’est affiché sur Instagram avec Dave Martin, le vendeur du journal britannique « Big Issues ». M. Martin a d’ailleurs montré les ficelles du projet au Prince pour lui montrer comment vendre les journaux pour créer un revenu pour les sans-abris.

Il a été aperçu dans les rues de Londres en train de vendre les magazines, un geste d’humilité pour la tête couronnée. Un concept humanitaire que le duc de Cambridge a bien l’intention de perpétuer et soutenir alors que son engagement envers le peuple s’élargit pour commémorer ses 40 ans.

Un prince engagé pour l’avenir.


Sa quarantaine coïncide avec le jubilé de platine de la reine d’Angleterre. Le Prince William a alors souhaité également poursuivre les engagements de cette dernière. D’ailleurs il a annoncé : « j’ai toujours cru que je pouvais profiter de mes opportunités pour attirer l’attention sur ceux qui luttent.’ dit-il dans les pages de Big Issues.

Le futur roi engage même ses enfants. Et dans les années à venir, j’espère amener George, Charlotte et Louis à voir les organisations fantastiques faire un travail inspirant pour soutenir ceux qui en ont le plus besoin – tout comme ma mère l’a fait pour moi » a-t-il souligné.