Être royal signifie avoir des chefs personnels qui seront à votre disposition pour vous préparer de bons petits plat. Et tout le monde rêvait cela avant d’entendre ce que la princesse Diana mangeait au petit déjeuner.

« La princesse Diana les adore… »


En effet, dans une vidéo publiée sur sa chaine YouTube, l’ancien chef royal Darren McGrady qui était au service de la famille royale a révélé ce que la princesse Diana mangeait au petit déjeuner. Selon lui, Lady Di réclamait toujours une boite entière de haricots. Le chef avait expliqué : « J’avais l’habitude de cuisiner des haricots pour le petit-déjeuner à Buckingham Palace ». Avant de poursuivre : « La princesse Diana les adore ; elle mangerait en fait une boîte entière de haricots pour le petit déjeuner. Cela semble fou ».

Mais ce que vous ignorez, c’est que la mère des princes William et Harry avait une méthode bien à elle. En effet, une boite de haricots cuits à l’anglaise ne comporte que sept grammes de sucre. Ils sont riches en protéines, en fibres et très faibles en gras. Oui, vous l’avez compris, grâce à sa composition « Ils sont donc parfaits pour elle » qui avait souffert d’un grave trouble alimentaire. Une dure épreuve qu’Andrew Morton avait parlé en 1992 dans son livre, intitulé « Diana : sa vraie histoire ».

Une lutte contre la boulimie


Le chef Darren McGarden a ensuite poursuivi que pour la princesse Diana, les haricots étaient un « gros boost de glucides » qu’elle avait besoin « avant d’aller au gymnase et de faire une séance d’entraînement ».

Dans une cassette remise à l’auteur, la princesse Diana avait confié : « La boulimie a commencé la semaine suivant nos fiançailles et il nous a fallu près d’une décennie pour la surmonter ». Puis elle a poursuivi : « Mon mari a posé sa main sur ma taille et a dit : Oh, un peu potelé ici, n’est-ce pas ? ».

Effectivement, cette remarque du prince Charles avait déclenché quelque chose en elle, mais également l’histoire avec Camilia Parker-Bowles. Lady Di avait également parlé de ce trouble alimentaire lors de son interview avec BBC qui apparemment n’était pas volontaire.