Alors que tous étaient choqués par la disparition de la reine, Meghan Markle aurait lancé une proposition jugée indécente à Kate Middleton. Elle aurait profité de leurs retrouvailles pour lui faire sa proposition.

Proposition indécente de Meghan Markle à Kate Middleton

Au moment où elle s’y attendait le moins, Kate Middleton aurait reçu une proposition déplacée de la part de Meghan Markle. Cela s’est passé pendant les funérailles de la reine Elizabeth II. En effet, la duchesse du Sussex aurait profité des évènements pour inviter sa belle-sœur à participer à son podcast. Selon le magazine Public qui alimente les frictions entre les deux femmes, Kate aurait été choquée par cette offre.

En ce moment, cette rumeur circulerait activement dans les couloirs de Buckingham Palace. D’ailleurs, ce n’est pas très étonnant vu les commérages vont bon train dans cet endroit. Ainsi, depuis quelques jours, la même phrase serait sur toutes les lèvres. Tous se demanderaient à voix basse concernant la dernière nouvelle.

Cette nouvelle aurait mis le feu aux poudres pour le Prince William. Il aurait même perdu son sang-froid à l’entente de sa femme lui rapportant les faits.

Le prince William plus énervé que jamais

Selon le magazine Public, Kate Middleton savait très bien que son mari exploserait dès qu’il serait au courant de la proposition de Meghan Markle. Cependant, elle ne pouvait pas garder cela pour elle indéfiniment. D’après une source proche, même si la princesse de Galles ne voulait pas bouleverser le deuil de son époux vu qu’elle est très diplomate, elle ne pouvait se résoudre à se taire.

En fait, le pire était le fait que Meghan Markle ait considéré que les funérailles étaient le bon moment pour solliciter la future reine consort. Dans tous les cas, le prince William l’aurait très mal pris. Toujours selon le proche, ce dernier aurait bondi de sa chaise. Pour lui, il s’agissait d’un manque de respect pour les circonstances mais également d’u culot hors du commun.

Bien sûr, Kate Middleton aurait refusé l’invitation. En effet, elle est tenue à un devoir de réserve et ne peut se mettre un tel écart de conduite.