Depuis la nuit des temps, le café est toujours un sujet de débat. Deux camps se forment souvent face à un débat pareil: les pro-café et les anti.

Les défenseurs des boissons caféinés prônent que le café n’apporte que du positif pour l’humanité. En parallèle, les anti-café prétendent le contraire et l’accusent de tous les maux.

Plus de calme


Sur le long terme, l’arrêt du café peut apporter l’apaisement. Selon des recherches, l’excitant dans le café peut souvent entraîner un état d’angoisse. Selon les sujets, cette angoisse peut faire place à la fébrilité. De temps en temps, cette dernière situation peut affecter l’état d’esprit comme l’état physique.

De ce fait, un arrêt de la prise de café permet au sujet de devenir plus calme. Certes, au début la sensation de manque peut donner un besoin imminent de boire. Avec le temps ce besoin se dissipe et une sensation de calme prend sa place. Selon le “Journal of Clinical Sleep Medecines”, l’arrêt du café donne meilleur sommeil.

Ne pas s’arrêter sur un coup de tête


Arrêter soudainement le café est toujours néfaste pour la santé. Une telle décision risque de chambouler le fonctionnement du corps. Les effets peuvent affecter le poids. Après un soudain arrêt, le corps assimile mal et les tissus adipeux risquent d’affluer. Cette situation entraîne généralement une reprise de poids.

Un arrêt spontané de la prise de café entraîne aussi un épuisement temporaire. Cette sensation est généralement perçue le matin au réveil. En effet, le café a un effet stimulant sur le corps humain. Il agit sur certaines personnes comme un fortifiant et donne plus de tonus qu’un boisson énergétique.