Depuis quelque temps, Les Anges sur NRJ 12 vit un véritable secouement. En effet, des candidats de l’émission montent un dossier très lourd contre la production. Mais cette fois-ci, ce sont d’anciens employés du programme qui livrent une vérité effroyable.

La production des Anges au centre d’une grave polémique


Les Anges de la télé-réalité ainsi que Les vacances des Anges du NRJ 12 ont des soucis à faire. En effet, ces programmes sont accusés de plusieurs faits notamment d’encourager le harcèlement. Quand un seul candidat dénonçait les faits graves, la production a nié tout en bloc. Mais cette fois-ci, il lui sera difficile de discréditer quand elles sont trois à porter leur accusation sur le sujet.

Aujourd’hui, les faits sont devenus ingérables pour la production des Anges. Hormis les accusations de certains participants, des anciens employés ont également décidé de témoigner. On vous donne les détails sur cette affaire dans cet article.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Les Anges (@anges_tv)

Les Anges de la télé-réalité ou encore Les vacances des Anges sont des émissions à plein succès sur le petit écran. Bien évidemment, pour les candidats ainsi que pour les téléspectateurs, ce sont les clashs qui font le succès de ce programme. Ainsi, il semblerait que la production aurait abusé de sa position. Pourtant, son rôle ne se limite pas à vendre les émissions. En effet, elle est également responsable de la protection proprement dites des participants de l’émission.

Des vérités effroyables


Mais depuis quelques semaines, certains candidats ont décidé de briser le silence et de dire la vérité. D’après eux, la production ne les a pas protégés. Au contraire, elle encourage les comportements risqués qui mettent en danger leur épanouissement physique et psychologique. Pour dénoncer les faits, trois jeunes femmes vedettes de la télé-réalité ont décidé de faire entendre leur voix sur le plateau de TPMP.

Suite à ces propos, certains candidats se sont défendus. Comme Raphaël Pépin qui déclare qu’il s’agit de mensonges. D’ailleurs, les candidates n’ont pas seulement pointé du doigt le harcèlement ou les violences faits par la production des Anges. En effet, elles ont également révélé qu’elle mettait à disposition des participants de l’émission des substances illicites.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par RAPHAEL (@raphoupeps)

Face à la situation, Mediapart a décidé de rassembler tous les éléments nécessaires dans l’affaire qui inculpe la production des Anges. Ainsi, le magazine fait une mise au point sur cette affaire accablante.

Des nouveaux témoignages affirmant ceux des candidates qui dénoncent la production des Anges


En légende d’une de ses publications Instagram, Mediapart avait écrit : « Un seau de Javel jeté au visage d’une candidate, une injonction permanente à se déshabiller, à se mettre en couple, à s’embrasser, à coucher ensemble et des coups de pression, des menaces, des insultes… Depuis près de deux semaines, des candidates de télé-réalité ont décidé de raconter leur quotidien dans le programme. D’une même voix, elles sont plus d’une dizaine à estimer que la production des émissions “Les Anges de la télé-réalité” et “Les vacances des Anges”, programmes phares de la chaîne NRJ 12, encouragent un climat favorable au harcèlement et aux violences».

Par la suite, le magazine donne plus de détails sur le sujet. Il avait expliqué : «Jeudi 15 avril 2021, Angèle Salentino et ses 336000 abonnés sur Instagram ont créé un véritable séisme dans le petit monde de la série de télé-réalité. La jeune femme de 26 ans, qui a déjà participé à deux autres émissions de télé-réalité, explique avoir été mise de côté, insultée et harcelée, notamment par un autre candidat, très connu, Raphaël Pépin».

«Elle va organiser des activités pour qu’il y ait de la violence»


Finalement, les journalistes de Mediapart ont interrogé des anciens employés de la production des Anges. Visiblement, ses témoignages vont mettre de l’huile sur le feu. Nul doute que ces propos poignants vont créer un nouveau rebondissement dans cette affaire.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mediapart (@mediapart)

Amélie, dont le nom a été changé, une ancienne stagiaire puis salariée de La Grosse Equipe affirme : «La production favorise le harcèlement, le clash et ferme les yeux sur le sexisme». Des accusations confirmées par Rania Saiidii, une ancienne candidate des Anges. «La production fait exprès de mettre des gens qui ne s’entendent pas dans la même aventure, pour qu’il y ait du clash. Et si ça ne suffit pas, elle va organiser des activités pour nous rapprocher de ceux avec lesquels on a le moins d’affinités, pour qu’il y ait de la violence».

D’après les nouvelles informations relayées par Mediapart, ces cinq anciens employés de la production des Anges ont affirmé les accusations. Quatre d’entre elles ont décidé de porter plainte. Prochainement, cette affaire sera entre les mains de la justice. Affaire à suivre…