Après ce rappel d’un jambon contaminé à la listeria au Morbihan, Rappel conso rapporte des pizzas contaminées par cette bactérie. Dans ce sens, ce site gouvernemental décide de lancer cette campagne de rappel de produit pour protéger les consommateurs. De plus, le site partage les bonnes pratiques à adopter dans le cas où vous avez déjà consommé le produit contaminé.

Des pizzas contaminées rappelées en urgence


En effet, Rappel conso sonne la sirène d’alarme sur des pizzas contaminées par la listeria pour prévenir les consommateurs.

Notamment, ceux qui ont glissé des pizzas pour un repas en famille gourmand parmi les produits qu’ils ont acheté récemment.
Apparemment, il s’agit de celles misent en ventes au rayon frais de l’enseigne entre le 21 et 26 octobre.

Dans ce sens, le site a révélé 3 sortes de pizzas qu’il ne faut absolument pas consommer le 27 octobre dernier.
Par conséquent, ramenez vos pizzas à votre distributeur le plus rapidement possible pour bénéficier d’un remboursement jusqu’au 9 novembre.

Les produits à éviter


En effet, ces pizzas contaminées par la listeria rejoignent les autres produis rappelés en urgence par l’organisme gouvernemental Rappel conso.

Dans ce sens, ce rappel concerne toute une fratrie : la pizza Hawaïenne, la pizza jambon et la pizza jambon et champignons.
Apparemment, des pizzas vendues dans les magasins de l’enseigne Match, et principalement dans les régions du Grand Est et des Hauts-de-France.

Notamment, elles s’ajoutent à la liste des produits rappelés à cause de la présence de bactéries néfastes pour la santé.
Par conséquent, les professionnels de la santé recommandent vivement de les rapporter à votre magasin Match pour limiter les dégâts.

Les gestes à adopter en cas de consommation


En effet, le site gouvernemental Rappel conso donne quelques bonnes pratiques à adopter si vous avez déjà consommé vos pizzas contaminées.

Dans ce sens, la listéria provoque de la fièvre, isolée ou accompagnée de maux de tête, et des courbatures.
Apparemment, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant dans le cas où vous présentez ces symptômes en mentionnant la consommation.

Notamment, des complications neurologiques et des atteintes maternelles ou fœtales chez la femme enceinte peuvent également survenir.
Par conséquent, les femmes enceintes ainsi que les personnes immunodéprimées et les personnes âgées doivent être particulièrement attentives à ces symptômes.