Tout le monde ne peut s’empêcher de penser à un éventuel troisième confinement avec une troisième vague de la pandémie. Malgré que le gouvernement ne cesse de rassurer la population, on s’attend déjà au pire.

Un reconfinement programmé par le gouvernement?


Face à la situation actuelle de la pandémie, on ne peut pas exclure un troisième confinement. En effet, depuis le début de la crise sanitaire nombreux sont ce qui suivent de près l’évolution de l’actualité. Ainsi, ils sont capables de déterminer les critères qui conduisent à cette mesure.

De ce fait, il semblerait que tous les critères sont déjà au vert pour passer à un reconfinement. Toutefois, on le sait tout que ce dernier sera agressif. De leur côté, le gouvernement essaie tant bien que mal de rassurer les Français. D’ailleurs, ils appréhendent de demander à nouveau à la population de s’enfermer.

Pour sa part, Jean Castex rassure sur un éventuel reconfinement. En effet, pendant ses prises de parole, le Premier ministre précise qu’un nouveau confinement n’est pas à exclure. Toutefois, il n’est pas l’option la plus populaire. De ce fait, le gouvernement observe de près l’évolution de la courbe de contamination et le nombre des gens hospitalisés. Il espère comme les Français que les chiffres diminueront pour éviter un troisième confinement.

Comment s’organiser au cas où ?


Mais on ne peut pas le nier, les vacances scolaires seront les vecteurs de propagations du virus dans le pays. Ainsi, tout le monde pense que le troisième confinement tombera pendant les vacances scolaires. Pour cause, pour stopper la propagation accélérée du virus. Une fois encore, Emmanuel Macron et le gouvernement préfèrent miser sur la responsabilité ainsi que la discrétion des populations.

Quoi qu’il en soit, le troisième confinement n’est pas encore prononcé par le gouvernement. Selon ce dernier, c’est une mesure extrême qui dépend des chiffres de contamination. Mais pour nombreux citoyens, le reconfinement est déjà au-dessus de nos têtes. Pour cela, les vacances scolaires du mois de février pourraient être utilisées pour chacun de nous pour tout remettre en place. Du reste, sans changer radicalement l’organisation des travailleurs.