A travers cet article, nous allons vous donner toutes les informations à savoir concernant la réforme des retraites prévue pour cette année. En effet, les contours de ce changement ont récemment été précisés par la Première ministre lors d’une conférence de presse.

Les raisons de la réforme

Afin d’assurer le financement des retraites et pour la stabilité sociale, le Gouvernement a invoqué le besoin d’une réforme. D’ailleurs, il s’agit d’un projet qui date mais il a été mis en suspens en raison de la crise sanitaire.

Selon le Président de la République Française, le système de retraite français est un déficit. C’est pourquoi, il est donc nécessaire de le réformer. Ici, l’objectif est de faire en sorte que la France puisse conserver cette forme de retraite par répartition. De plus, cela contribue également à la prospérité du pays.

Calendrier de la réforme des retraites et les dates à retenir

Selon les informations reçues, la réforme qui sera bientôt mise en place rapportera 17,7 milliards d’euros aux caisses de retraite en 2030. Ainsi, après la présentation de la réforme en Conseil des ministres qui s’est déroulée le 23 janvier, il y aura un examen du texte par l’Assemblée Nationale le 06 Février 2023.

Ensuite, le texte pourrait arriver au Sénat vers le début du mois de Mars prochain. Enfin, si tout se passe comme prévu, la réforme entrera en vigueur sur tout le territoire Français dès le 01er Septembre.

Les changements prévus dans le projet

D’après les propos de la première ministre, cette réforme viserait d’abord à reporter l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans. Ainsi, il y aura un allongement de la durée de cotisation. En outre, elle a également évoqué la conservation du dispositif carrières longues et la prise en compte de la pénibilité.

Par ailleurs, la réforme indique aussi une augmentation de la pension minimale et la fin des principaux régimes spéciaux. Enfin, il y aura un renforcement au niveau du cumul emploi-retraite et concernant les discriminations contre les seniors.

Toutefois, même si l’âge légal est porté à 64 ans, il est possible de partir plus tôt pour certains cas. Il s’agit notamment des personnes invalides ou en incapacité ainsi que pour les personnes handicapées.