La réforme des retraites entraine pour les fonctionnaires une hausse de 2 ans de l’âge minimum pour prendre sa retraite. Dans ce sens, cette réforme ne concerne pas les modalités de calcul du montant de la pension restent. En même temps, les agents peuvent opter pour une retraite progressive et les services actifs bénéficient de mesures plus souples.

Réforme des retraites


En effet, Elisabeth Borne accorde une conférence de presse mardi après-midi pour parler de la réforme des retraites.

Dans ce sens, le ministre de la Fonction publique, Stanislas Guerini la trouve « juste » et « équilibrée ».
Apparemment, 5,5 millions d’agents de l’Etat, des collectivités territoriales et des hôpitaux devront patienter 2 ans de plus avant leur retraite.

En même temps, les exigences d’annuités de cotisation inscrites dans la loi Touraine vont également s’accélérer pour ces fonctionnaires.
D’un autre côté, les modalités de calcul de la pension subissent une modification pour les salariés du secteur privé.

2 ans de plus pour les fonctionnaires


En effet, suite à cette réforme des retraites, l’âge minimal pour le départ en retraite des fonctionnaires passera de 62 à 64 ans.

Dans ce sens, cette mesure touche 19 % de l’ensemble des fonctionnaires de plus de 57 ans qui bénéficient d’un départ anticipé.
Notamment, le cas des aides-soignants qui vont devoir attendre 59 ans au lieu de 57 ans pour prendre leur retraite.

Par ailleurs, il n’y a aucune modification sur la durée minimale de travail exigée pour pouvoir quitter un poste classé en catégorie active.
En d’autres termes, 17 ans pour les policiers non sédentaires et à 27 ans pour les pompiers.

Hausse de l’âge minimum pour prendre sa retraite


En effet, l’application très défavorable aux agents de la mise à la retraite d’office en cas d’invalidité reste toujours valable.

Dans ce sens, il faut accumuler suffisamment d’annuités pour calculer la pension à taux plein pour le secteur privé.
D’un autre côté, les fonctionnaires bénéficieront désormais d’un mécanisme de retraite progressive modifié vers la fin de leur carrière.

Apparemment, ils peuvent réduire leur temps de travail sans devoir subir de lourdes pertes de salaire et toucher une retraite à taux plein.
Par ailleurs, l’âge de départ à la retraite progressive passe de 60 ans à de 62 ans, soit deux ans de plus.