Le gouvernement français a dernièrement annoncé sa décision sur la réforme des retraites. Ce projet a créé beaucoup de débats en raison des nombreux changements qui vont avec. Cependant, certaines professions sont épargnées. Explications.

Les points à retenir concernant cette réforme


La Première ministre Élisabeth Borne a annoncé la décision du gouvernent concernant la réforme des retraites le 10 janvier dernier. D’après son discours, il existe quelques points à retenir.

En effet, d’ici 2030, l’âge légal de départ à la retraite reculera progressivement à 64 ans. Ainsi, cela conduit à l’allongement de la durée de cotisation. C’est-à-dire, en 2027, il faut cotiser 43 ans pour pouvoir obtenir une pension des retraites à taux plein.

La réforme des retraites entraine également l’extension des principaux régimes spéciaux. Grâce à cette décision du gouvernement, les petites pensions connaitront une revalorisation.

D’après le discours de la Première ministre, le minimum de pension sera de 85 % du SMIC net. Autrement dit, environ 1 200 euros par mois à compter de cette année pour ceux qui ont une carrière complète.

L’exécutif tient à signaler que ce dispositif sera adapté pour ceux qui ont travaillé avant 16 ans. Ainsi, pour eux, l’âge de départ sera de 58 ans. Cette réforme de retraite a également pour but de faciliter le travail des seniors.

Les professions qui ne sont pas touchées par cette nouvelle réforme des retraites


Cette réforme des retraites fait des exceptions. En effet, certains métiers ne sont pas concernés par ce projet. Il s’agit spécialement des régimes autonomes et les professions qui ne répondent pas à des sujétions spécifiques. Par exemple, les professions libérales et les avocats puisqu’ils ne dépendent pas de la sécurité sociale.

À noter qu’ils ne bénéficient pas d’un même traitement que ceux qui sont dans le régime général. Dans ce dernier cas, ce sont les employeurs qui paient la cotisation de retraite de leurs salariés. Mais pour les régimes autonomes, les membres pensionnent leurs propres retraites.

Pas de changement pour les régimes spécifiques


Pour rappel, lorsque le gouvernement a prévu faire une réforme des retraites en 2019, ceux qui figurent dans les régimes autonomes se sont manifestés dans la rue. Ces derniers se sont opposés que leurs régimes soient mélangés dans le régime général.

Ces régimes regroupent les marins, les salariés de l’Opéra de Paris et la Comédie Française. Ainsi, aux dernières nouvelles, ils peuvent garder leurs avantages. Cela étant dit, ils ont le choix d’opter pour un départ anticipé, c’est-à-dire avant l’âge légal de départ en retraite.