La rentrée scolaire 2022 en France apporte une mauvaise nouvelle pour les parents en raison de la hausse des prix. Dans ce sens, la rentrée des classes représente une difficulté pour les parents comme elle coûte en moyenne 208 euros. En même temps, face à cette augmentation de 5 à 10% en raison de l’inflation certaines communes veulent les soutenir.

Mauvaise nouvelle pour les parents


En effet, les prix des repas de la cantine risquent d’augmenter à nouveau pour la rentrée scolaire 2022 en France.

Dans ce sens, les prestataires de la restauration collective négocient ce prix avant l’été mais l’inflation impose une nouvelle augmentation.
Apparemment, Anne-Laure Desclèves du SNRC affirme que ces prestataires ne peuvent plus assumer seuls cette hausse des prix alimentaires.

Notamment, pour les 10 millions de repas par jour, le coût couvre l’achat des matières premières alimentaires ainsi que les salaires.
En même temps, elle souligne que vouloir éviter l’augmentation des prix à la cantine risque d’affecter la qualité des repas.

Rentrée scolaire 2022 en France


En effet, l’inflation qui frappe fort rend la rentrée scolaire 2022 en France beaucoup plus compliquée pour les parents.

Dans ce sens, cette hausse de prix de 5 à 10% ne prévoit une augmentation du prix des repas dans aucun scénario.
Apparemment, dans un premier cas la commune accepte l’augmentation et la répercute directement sur la facture des parents.

En même temps, elle peut également choisir de financer elle-même l’augmentation pour alléger les charges des parents.
Notamment, par le biais d’une nouvelle taxe ou une réduction du budget d’un autre poste de dépenses.

L’effort de certaines communes


En effet, les villes de Lille, Roubaix, Arras et Lisses souhaitent soulager les parents face à cette hausse des prix.

Dans ce sens, elles proposent d’offrir gratuitement aux élèves un matériel de qualité pour que l’inflation n’affecte pas l’éducation.
Apparemment, les parents n’ont plus qu’à acheter le cartable, une trousse vide et des équipements sportifs pour leurs enfants.

Par ailleurs, ces communes préparent un budget spécial pour soutenir les parents d’élèves face à l’inflation qui touche tout le monde.
Notamment, 600.000 euros pour Lille, 100.000 euros pour Lomme, 70.000 euros pour Hellemmes et 500 000 euros pour Roubaix.