Un décret lancé le 23 décembre 2022 assure la revalorisation de la retraite complémentaire. Le journal officiel du 24 décembre 2022 a partagé la nouvelle qui fera plaisir aux non-salariés agricoles. Cette revalorisation passe de 0,3614 euro à 0,3475 euro en 2022.

Revalorisation de la retraite complémentaire


La retraite complémentaire a connu une hausse de 4%. Le point de retraite complémentaire obligatoire a connu cette hausse grâce au décret du 23 décembre 2022. Si le décret a été énoncé depuis le premier juillet 2022, elle n’a été appliquée que récemment.

Il faut souligner que le gouvernement d’Elisabeth Borne estime qu’il est plus que temps de faire une réforme au niveau des retraites. Les non-salariés agricoles ont été entendus et le gouvernement a bel et bien tenu parole. Les 4% ont été appliqués. D’autant plus que pour en bénéficier, nul besoin de suivre une quelconque procédure. Cette revalorisation de la pension de retraite est la bienvenue et les non-salariés agricoles peuvent souffler.

Les différents points à savoir sur la retraite


C’est un sujet qui fait débat mais qui fait partie des droits de tous travailleurs. Mais comment la retraite se calcule-t-elle ? Il faut connaître la valeur du point de retraite complémentaire avant d’entamer un calcul de la pension de retraite agricole. Sa valeur dépend ensuite d’un décret que le gouvernement donne en fonction de diverses données.

Ensuite, il faut multiplier cette valeur du point de retraite complémentaire par le nombre de points acquis par personne. Cela dépendra ensuite du montant cotisé après chaque année. La valeur finale donnera ensuite le montant de la pension de retraite complémentaire obligatoire.

La valeur de la retraite


La pension de retraite complémentaire obligatoire va ensuite s’ajouter à la retraite de base. Cette retraite de base est composée de la retraite par points et la retraite forfaitaire. La retraite par points est aussi appelée assurance vieillesse agricole, résumée par l’acronyme AVA.

Il faut la calculer par nombre de points, que le chef d’exploitation déduit en fonction des entrées de revenus. Quant à la retraite forfaitaire, elle est donnée si le chef d’exploitation, son conjoint ou un aide familial exerce l’activité agricole. Sa valeur dépend ensuite de la durée de l’activité.