Depuis que Richard Berry est accusé d’inceste par sa fille Coline, il voit ses projets en danger. En effet, un téléfilm dans lequel il jouait a été déprogrammé par France 3. Ajouté à cela, il se pourrait qu’une des représentations de son spectacle Plaidoiries soit également annulée. Détails.

Dans la tourmente


Depuis quelques semaines, Richard Berry est au cœur de la tourmente. En effet, le 25 janvier dernier, sa fille ainée, Coline a porté plainte contre lui pour inceste. Selon la jeune femme, il se serait abusé d’elle quand elle était enfant en la présence de son épouse de l’époque, Jeane Manson. De ce fait, elle a été entendue par la Brigade de protection des mineurs pendant plus de sept heures.

Suite à ces accusations, Richard Berry voit ses projets s’envoler en l’air. Depuis la plainte de sa fille, le célèbre acteur est déjà sur la liste noire de certains médias. Et cela, malgré qu’il présume être innocent. Si l’on ne parlait que de France 3 qui a décidé de déprogrammer le téléfilm La loi de Damien dans lequel il incarne le rôle principal. Cette décision de la chaine a abasourdi le septuagénaire, mais également son avocat, Hervé Témine. Pour sa part, France 3 avait donné des explications par l’intermédiaire de Anne Elisabeth Lemoine dans C à Vous. Selon elle : « Afin de ne pas perturber les démarches juridiques, dont la presse se fait les comptes, de Richard Berry et sa fille, en accord avec les ayants droit, France 3 décale la programmation de La loi de Damien ».

Richard Berry, ses projets menacés ?


Mais on constate que la chaine du service public n’est pas la seule à vouloir mettre fin ses projets avec Richard Berry. En effet, le 13 février dernier, l’illustre acteur devait jouer son spectacle Plaidoiries à Laval, dans la salle Barbara Hendricks. Ainsi, les 583 pièces s’étaient vendues comme des petits pains. Mais à cause du Covid-19, le spectacle a dû être reporté. Effectivement, il se pourrait bien que la pièce ne verrait jamais le jour comme le révèle un article partagé sur la page Instagram de soutien à Coline Berry.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Richard Berry (@richardberryofficiel)

Sur France Bleu, Bruno Fléchard, adjoint aux cultures pour tous à la mairie de Laval et président du théâtre municipal avait expliqué : « Deux convictions se confrontent dans cette affaire. La gravité des faits telle qu’elle est décrite par la fille de Richard Berry, reste pour moi impardonnable. La deuxième conviction, qui vient contrebalancer tout ça, est la présomption d’innocence. Elle est très importante. (…) Aujourd’hui, nous avons bien conscience des enjeux de la question, on n’a pas aujourd’hui l’urgence de prendre une décision, mais on sait qu’à un moment donné il faudra que l’on tranche ».

Face à la situation, Jean-Marc Dumontet, le patron de JMD production qui est responsable des projets notamment de la tournée de Richard Berry a également donné ses explications. Selon lui, aujourd’hui, aucune ville n’avait annulé le spectacle. Au micro de France Bleu, il a confié : « Je ne vois pas pourquoi j’empêcherais Richard Berry de se produire. Il est accablé par la souffrance de sa fille. Au nom de quoi je bafouerais la présomption d’innocence? ». Le moins que l’on puisse dire, c’est que les projets de Richard Berry dépendent entièrement de l’évolution de l’enquête.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Richard Berry (@richardberryofficiel)