C’est dans les années 1980 que Lady Diana et Sarah Ferguson sont devenues les meilleures amies du monde. Cette amitié est née pendant un match de polo où la princesse Diana est venue soutenir son futur époux, le prince Charles. Quant à Sarah Ferguson, c’était la fille de l’entraîneur de polo. Ainsi, elles sont devenues complices, inséparables et passent tout leur temps libre ensemble. Par la suite, en 1996, la jeune femme a choisi de sortir son autobiographie.

Une amitié dévastée


La sortie de cette autobiographie a chamboulé à tout jamais cette grande amitié. Effectivement, à la lecture du livre, Lady Diana a pu apercevoir que Sarah Ferguson lui a dédié plusieurs pages. Un acte que la princesse avait qualifié d’hommage à son égard. Toutefois, une phrase a marqué la princesse et lui fait beaucoup de mal. D’après la jeune femme, à cause d’une paire de chaussures empruntée à Lady Diana, elle a contracté des verrues plantaires. En effet, ses mots ont vraiment abasourdi au plus haut point la mère de deux enfants. De plus, sa soi-disant amie l’a fait passer pour une personne à l’hygiène très négligée aux yeux du monde. Bien évidemment, les tabloïds anglais se sont emparés de l’affaire pour dénigrer encore plus la princesse Diana.

Sarah Ferguson, des nouvelles étonnantes


Très récemment, l’hebdomadaire people France Dimanche a dédié un article à l’égard de Sarah Ferguson. Ainsi, il livre de nouvelles vraiment étonnantes à son sujet. Effectivement, d’après cette parution, la meilleure amie de Lady Diana aurait une réputation surprenante. Par ailleurs, la jeune femme fait fréquemment la Une de la presse britannique. Elle se retrouve toujours mêlée à des scandales.

Dernièrement, elle a sorti un ouvrage érotique avec des détails très intéressants. Dans ce livre, elle se dévoile totalement. Sans aucun tabou, elle confie que son chéri actuel, un financier américain serait un fétichiste des orteils. En même temps, elle dévoile aussi toute les fois, où elle a été « polissonne »…