Anne-Elizabeth Lemoine évoque dans son émission quotidienne diffusée sur France 2 Sarah Knafo et son emprise sur le polémiste. Dans ce sens, la conseillère politique qui partage sa vie depuis un an exerce une grande influence sur Eric Zemmour. En même temps, l’ancien sniper de On n’est pas couché amoureux de la jeune magistrate suit ses directives à la lettre.

L’émission quotidienne d’Anne-Elizabeth Lemoine


En effet, pour évoquer Sarah Knafo et son emprise, l’émission partage sur Twitter « l’histoire secrète d’un candidat sous influence ».
Dans ce sens, Anne-Elizabeth Lemoine recueille les propos des auteurs de L’intrigante Sarah Knafo sorti officiellement ce 25 mai.

En même temps, les journalistes François-Xavier Ménage et Ava Djamshidi vont également partager leur point de vue concernant ce sujet.
Par ailleurs, les journalistes et écrivains apportent déjà une explication à propos de leur enquête durant leur passage dans France Inter.

Néanmoins, cette fois ils vont se concentrer sur l’influence de la jeune magistrate à la cour des comptes sur le polémiste.

Révélation sur Eric Zemmour amoureux


En effet, l’ancien prétendant au titre du président de la République ne se présente pas encore comme candidat à Londres.
Dans ce sens, Eric Zemmour doit encore travailler davantage son discours, par rapport à toutes ses références historiques.

Notamment, Sarah Knafo avec son emprise n’hésite pas à le recadrer en affirmant directement « on arrête avec les références historiques ».

Apparemment, François-Xavier Ménage rapporte qu’elle souhaite que le polémiste évoque plutôt le Grand Remplacement à la place des références.
En d’autres termes, lors que les Français expatriés à Londres arrivent à Paris, à la gare du Nord.

Sarah Knafo emprise


En effet, la jeune magistrate à la cour des comptes exerce une grande influence sur celui qui partage sa vie depuis un an.
Dans ce sens, durant cette année de vie commune le couple traverse des hauts et des bas mais reste toujours solide.

En même temps, l’ancien candidat à la présidence de la république sous l’emprise n’arrive pas à trouver une indépendance intellectuelle.
Apparemment, depuis le tout début de sa campagne électorale Eric Zemmour amoureux se contente de suivre le courant.

Notamment, Ava Djamshidi affirme même que « c’est un duo qui a fait cette présidentielle » pour laquelle il rencontre une défaite.