Suite à cette campagne présidentielle longue et difficile Sarah Knafo épuisée se retrouve face à tellement d’épreuves ces derniers mois. Dans ce sens, la compagne et conseillère politique d’Eric Zemmour n’arrive plus à contrôler ses émotions et risque de craquer. En même temps, suite à son rythme un très mouvementé au cours de cette campagne électorale elle perd son bébé.

Une personne indispensable pour la campagne


En effet, le magazine Public évoque ce rôle primordial de la compagne et conseillère politique d’Eric Zemmour dans cette aventure.
Dans ce sens, la jeune la magistrate à la Cour des Comptes accompagne le polémiste dans chacun de ces prestations.

Apparemment, la jeune femme de 28 ans travaille sur ce projet ambitieux d’intégrer Eric Zemmour à l’Elysée depuis très longtemps.
Notamment, elle persuade l’ancien sniper de On n’est pas coucher de se présenter en tant que candidat pour les prochaines élections.

Par la suite, Sarah Knafo gère absolument tout ce qui concerne cette campagne électorale depuis le mois de février 2019.

La compagne d’Eric Zemmour craque face aux épreuves


En effet, la compagne d’Eric Zemmour se lance également en avril 2021 dans la recherche de soutiens pour son candidat.

Dans ce sens, le directeur adjoint de la campagne Antoine Diers admire le travail monumental effectué par cette jeune femme.
Notamment, il confie que sans la magistrate à la Cour des Comptes le candidat n’aurait pas connu un tel succès.

Apparemment, elle s’engage à piloter les initiatives pro-Zemmour, filtrer les recrutements et gérer la communication pour cette campagne électorale.
En même temps, se prenant plus aucun moment pour elle Sarah Knafo épuisée devient fragilisée et risque de craquer prochainement.

Sarah Knafo épuisée subit une fausse-couche


En effet, le seul moment de repris pour la jeune femme reste leur escapade romantique à Saint-Martin aux Antilles.

Dans ce sens, le magazine Public qui rapporte ce moment privilégié affirme également que Sarah Knafo épuisée subit une fausse-couche.
Notamment, au mois de février dernier la jeune la magistrate à la Cour des Comptes perd son bébé avec le polémiste.

Apparemment, toujours présente pour accompagner son candidat à chaque interview, la jeune femme n’hésite pas à intervenir même sans invitation.
Notamment, elle tend les fiches, éclaire, complète et étaye les propos lorsque la pensée vacille pour aider son compagnon.