L’annonce de la grossesse de Sarah Knafo a fait la une de plusieurs magazines et de journaux. Des nouvelles qu’ils vont essayer de contester. En effet, la conseillère et maitresse d’Eric Zemmour est enceinte de son premier enfant. Une nouvelle qu’ils ont essayé d’interdire la publication, mais en vain.

La grossesse de Sarah Knafo

La révélation de la grossesse de Sarah Knafo dans les magazines s’est vendue comme de petits pains à plusieurs exemplaires. Des photos du ventre de de la maîtresse du candidat à la présidentielle ont constitué les gros titres des journaux et des couvertures de magazine. Cette affaire a connu une très grande médiatisation vue que le principal concerné est un candidat à la présidentielle. De plus, malgré le fait qu’il soit toujours marié à Mylène Chichportich, Eric Zemmour a aussi entamé une relation avec sa conseillère.

Sarah Knafo et Eric Zemmour en mode Paparazzade ?

D’après le magazine « Closer » suite à l’ébruitement de la grossesse de Sarah Knafo, le polémiste a essayé d’empêcher la publication de l’histoire. Les chroniqueuses Barbara Lefebvre et Léa Falco de « Les Grandes Gueules » ont fait part de l’erreur qu’ils ont commise. Selon elles, Sarah Knafo était sur le point de refaire la même erreur que Barbara Streisand. En effet, en voulant empêcher la divulgation des informations sur leur histoire de couple, ils ont déclenché l’effet inverse.
Quant à l’affaire de l’actrice américaine, elle a décidé d’interdire la publication d’une photo de sa propriété, mais hélas, son initiative n’a fait qu’accroitre la popularité de la photo en question.

La médiatisation de Mylène Zemmour

Finalement, ils ont réussi à hyper médiatiser la bonne nouvelle. Même si apparemment, Sarah Knafo et l’ancien polémiste étaient contrariés, ils qualifiaient cette publication comme du voyeurisme. Le quatrième enfant d’Eric Zemmour, mais le premier enfant de Sarah Knafo naitra en mars 2022. De plus, la situation n’aurait pas plu à Mylène Zemmour et à ses enfants. De nature discrète, l’avocate de profession aurait préféré ne pas s’exposer au média.