Sarah Knafo pousse Eric Zemmour vers Nicolas Sarkozy selon une révélation du magazine Public qui rapporte également l’implosion du couple. Dans ce sens, la publication affirme que l’ancien candidat à l’élection présidentiel espère gagner des points avec sa belle conseillère. En même temps, il compte sur ce rendez-vous secret avec Nicolas Sarkozy pour rétablir sa relation avec la magistrate.

Sarah Knafo pousse Eric Zemmour vers Nicolas Sarkozy


En effet, la conseillère politique et compagne de l’ancien polémiste serait fascinée par la famille Sarkozy.

Dans ce sens, la jeune magistrate à la cour des comptes aurait même jeté son dévolu sur Louis Sarkozy.
En même temps, avant de s’engager dans cette relation avec Eric Zemmour, elle aurait eu aussi dans son collimateur Jean.

Notamment, il s’agit du grand frère de Louis Sarkozy ce qui confirme sa fascination pour cette famille.
Par conséquent, Sarah Knafo pousse Eric Zemmour vers Nicolas Sarkozy pour tenter de sauver cette relation qui bat de l’aile.

Une fascination pour la conseillère


En effet, le nom Sarkozy symbole de pouvoir capte l’attention de la jeune magistrate à la cour des comptes.

Dans ce sens, une connaissance livre quelques confidences à propos de cette ambition de la conseillère du polémiste.
Apparemment, le magazine Closer rapporte les confidences de cette connaissance dans une édition de l’année dernière.

Notamment, celle qui partage la vie de l’ancien candidat aux élections présidentielles dormait parfois chez un président de la République.
Par ailleurs, Sarah Knafo pousse Eric Zemmour vers Nicolas Sarkozy pour un déjeuner évoqué par Eric Naulleau sur CNews.

La véritable raison


En effet, par le biais de cette rencontre avec Nicolas Sarkozy, Eric Zemmour vise à fracturer LR.

Dans ce sens, cette situation représente un avantage pour lui, comme qu’il n’a pas abandonné l’idée d’ouvrir l’aile droite.
En même temps, ce déjeuner avec l’ex chef d’État signifie que l’ex-sniper de On n’est pas couché sur C8 pèse encore.

Notamment, celui qui a passé toute la campagne à soutenir un autre camp déjeune avec quelqu’un qui a juré la mort des Républicains.
Par ailleurs, la publication affirme qu’en d’autres temps, il aurait décliné comme il envoie un signe étrange très ambigu.