Sarah Knafo tourmentée par sa fausse-couche n’arrive plus à contrôler ses émotions et se met à sangloter devant Eric Zemmour. Dans ce sens, la conseillère politique du polémiste pour les prochaines élections présidentielles finit par perdre son bébé en février. Et pourtant, l’arrivée de ce bébé prévu pour le mois de mai prochain remplit d’espoir le candidat et sa compagne.

Sarah Knafo sanglote devant Eric Zemmour


En effet, la magistrate à la Cour des Comptes se retrouve au palais des Sports de Perpignan le 7 avril.
Dans ce sens, Sarah Knafo tourmentée par sa fausse-couche discute avec Raphaël Stainville le rédacteur en chef de Valeurs Actuelles.

Notamment, la conseillère politique du polémiste avec qui il partage également une idylle ne peut s’empêcher de sangloter en public.
En d’autres termes, la jeune femme n’arrive plus à contrôler ses émotions et fond en larme devant son candidat.

En même temps, cette séquence très émouvante entraine une grosse discussion sur les réseaux sociaux où les internautes s’expriment librement.

Sarah Knafo tourmentée par sa fausse-couche


En effet, la conseille politique qui occupe une place primordiale dans la campagne électorale du polémiste subit énormément d’épreuves dernièrement.
Dans ce sens, le magazine Public rapporte qu’au mois de février dernier elle finit par perdre son bébé tant attendu.

Apparemment, elle partage la triste nouvelle avec Eric Zemmour avant le meeting de Normandie dans le cadre de la campagne électorale.
Notamment, après une demi-heure d’entretien en petit comité juste au moment où le candidat va s’entretenir avec la presse locale.

Par ailleurs, Sarah Knafo à l’air d’avoir une silhouette beaucoup plus affinée au moment où elle lui souffle à l’oreille.

Une perte douloureuse pour le couple


En effet, Sarah Knafo tourmentée par sa fausse-couche tient à partager la mauvaise nouvelle avec le papa du bébé.
Par la suite, l’ex-sniper de On n’est pas couché sur France 2 affiche un air triste à la seconde qui suit.

Dans ce sens, la magistrate à la Cour des Comptes subit cette fausse-couche quelques jours avant ce déplacement pour la Normandie.
En même temps, ce bébé qui devait naitre au mois de mai prochain prévu au moment même de l’élection n’est plus.

Par ailleurs, les principaux concernés par cette affaire lancée par Public ne veulent pas exprimer leur version pour le moment.