Depuis quelques temps déjà, Jean pierre Pernaut est le coeur de nombreuses rumeurs, notamment sur les réseaux sociaux. Il y en a d’ailleurs tellement qu’il est est aujourd’hui compliqué d’y voir clair si l’on ne suit pas vraiment le dossier.

En effet, on retrouve par exemple de nombreuses rumeurs faisant état du fait qu’au vu de son âge, le présentateur aurait pour projet de prendre sa retraite dans les années qui arrivent pour laisser le relais à un autre.

Cet autre, ce serait d’ailleurs Jacques Legros, son remplaçant attitré depuis déjà de nombreuses années. Cependant, selon sa femme, Nathalie marquay, ces rumeurs seraient très loin de la réalité.

En effet, jean pierre Pernaut ne serait clairement pas encore prêt dans sa tête à prendre sa retraite et quitter le journal de 13h de TF1 qu’il présente depuis des années et qu’il considère comme son enfant.

Une autre rumeur qui circule beaucoup ces dernières semaines, c’est que Jean Pierre Pernaut aurait reçu une menace de sanction de la part du gouvernement suite à certains de ces propos lors d’un JT.

Un passage de relais à Jacques Legros


Le véritable point de départ de toute ces rumeurs est le début de la crise du Coronavirus. En effet, quand il a vu que celle-ci commençait à échapper à tout contrôle, Jean pierre Pernaut à pris une grande décision.

Il a en effet décidé que pour sa propre santé, il ne désirait plus se rendre quotidiennement dans les locaux de TF1 pour y présenter le journal jusqu’à ce que les choses s’arrangent au niveau national.

En effet, il y a moins de 2 ans de cela, Jean Pierre Pernaut a dû traiter un cancer de la prostate qui venait de lui être diagnostiqué. Ainsi, en plus de son âge, ce cancer faisait de lui une personne très à risque envers le Coronavirus.

Il a donc, en accord avec la direction de TF1, préféré ne prendre aucun risque durant cette période. Ainsi, le groupe a fait appel au remplaçant habituelle de jean pierre pernaut pour assurer le journal, Jacques Legros.

C’est via cette “faiblesse” affichée par le présentateur star du 13h que les rumeurs ont commencées bien que dans les faits Jean Pierre Pernaut soit toujours présent chaque midi, animant une petite section du JT baptisée le 13h à la maison.

Des propos qui ne sont pas passés inaperçu


C’est notamment lors de cette petite section de journal que Jean pierre Pernaut à prononcer des paroles qui sont à l’origine de l’autre grosse rumeur qui le concerne et dont nous allons vous parler ici avec plus de détails.

En effet, alors que ce n’était pas prévu, il a tenu à faire passer un message bien plus personnel lors d’un de ces 13h à la maison, après qu’il soit sorti pour la première fois de chez lui durant le confinement.

Il a alors été frappé par le nombre de personnes dehors malgré que le confinement soit encore en vigueur et il n’avait alors pas hésité une seconde à pousser un coup de gueule envers ces personnes.

Ensuite, c’est au gouvernement que le jean Pierre Pernaut s’en était pris, estimant que celui-ci était en partie responsable de cette situation via la diffusions de messages assez peu clairs voir même contradictoires !

Nicole Belloubet a t’elle vraiment menacée Jean Pierre Pernaut de sanctions ?

Autant vous le dire ce coup de sang de jean Pierre Pernaut avait fait le tour de la toile à la vitesse de la lumière et avait fait réagir énormément de personnes, qu’elles soient d’accord ou non avec ces propos.

Parmi les réactions, nicoles Belloubet n’aurait selon un tweet aps du tout apprécié les propos de Jean Pierre Pernaut. Elle aurait alors indiqué que ce genre de sortie pourrait lui valoir des sanctions pénales.

Ce tweet a alors été partagé des milliers de fois et beaucoup de personnes se sont indignées. problème, il ne s’agit pas de vraies paroles de Nicole Belloubet. En effet, il est indiqué sur le tweet que ce compte est parodique.

Cela n’a pourtant pas empêché des milliers de personnes de tomber dans le panneau et de continuer à partager cette parodie en pensant que les paroles étaient fausses; C’est pourquoi aujourd’hui encore ces rumeurs continuent de se propage malgré qu’elles soient totalement fausses.