Alors que Serge Lama a décidé de se retirer sur le devant de la scène, il n’a pas eu l’occasion de faire ses adieux à son public comme il le souhaitait.

Il tire sa révérence


Serge Lama a tiré sa révérence sur le devant de la scène. Il y a quelques mois, il avait écrit sur sa propre page Facebook : «Je vous avais dit que le baromètre serait mon corps et que je chanterais tant que mes jambes me porteraient… ». Avant de poursuivre : «C’est pendant la dernière tournée que j’ai compris que c’était cuit et que tenir le rythme des voyages était devenu trop exigeant pour moi».

Pourtant, il a souhaité revoir son public pour la dernière fois. Mais avec l’arrivée de la crise sanitaire, son plan était tombé à l’eau. Récemment, le chanteur a donné de ses nouvelles après plusieurs mois de silence. Une occasion pour lui d’aborder le sujet.

En mi-mai 2020, Serge Lama a partagé un communiqué à sa communauté sur Facebook. Il avait écrit : «J’espère que vous allez le mieux possible, compte tenu de cette huitième plaie d’Égypte qui nous est tombée dessus brusquement. J’ai attendu patiemment pour prendre la décision qui m’a semblé la plus sage. J’ai donc décidé de reporter ma tournée d’adieu à la province de quelques mois. Elle débutera non plus en octobre 2020, mais en janvier 2021, et ce jusqu’à décembre 2021».

Serge Lama, un adieu raté


Le chanteur a poursuivi : «J’ai également pris la décision de reporter la sortie de mon nouvel album à l’année prochaine. Il est très compliqué dans le contexte actuel de faire des séances d’enregistrement d’orchestre et de voix». Mais face à l’évolution de la pandémie du Coronavirus, il semblerait que son programme ne sera pas maintenu comme il le souhaitait.

Pour preuve, ses deux derniers spectacles prévus au Palais des Congrès les 8 et 9 décembre 2021 ont été reportés. Sur Facebook, son équipe avait annoncé : «Il regrette sincèrement de ne pouvoir dire au revoir à son public et à toutes les personnes qui l’ont suivi et soutenu durant des décennies sur scène».

Effectivement, cette situation attriste Serge Lama qui est bien conscient que son succès, il le doit à son public. Il avait lancé : « Adieu Bordeaux, Adieu Toulouse, Lille, Lyon, Rennes, Marseille et sa région, Nantes, Strasbourg… C’est une triste litanie pour moi aussi. […] Car c’est VOUS qui avez fait ce que je suis. C’est VOUS qui, avant la capitale, m’avez reconnu et porté à bout de joie ». Toutefois, il espère les revoir un jour plutôt que prévu…