Selon les nouvelles, une sévère dispute du prince Harry et de Meghan Markle sa femme aurait éclaté récemment. Cela aurait été causé par une différence d’opinion sur la question de scolarisation de leur fils.

Le fils du prince Harry et de Meghan Markle

En 2019, le prince Harry et Meghan Markle ont donné naissance à leur second enfant. Ils lui ont donné le prénom d’Archie, et le petit garçon aura 3 ans le mois de Mai prochain.

Pour les parents, il est temps de préparer sa scolarisation vu qu’il est maintenant en âge pour cela. Cependant, il semble que les parents du petit Archie ne sont pas sur la même longueur d’onde concernant son éducation. Selon certaines sources, ces désaccords auraient causé un drame dans la famille.

Sévère dispute du prince Harry et de Meghan Markle

Indirectement, le fils du prince Harry et de sa femme Meghan Markle est la source de leur conflit. En effet, Archie devrait normalement être scolarisé dans une crèche très spéciale américaine, cependant, les avis des parents semblent diverger.

D’un côté, Meghan Markle souhaite intégrer son enfant dans une école religieuse qui est l’école paroissiale épiscopale All Saints-by-the-Sea. D’autre part, il y a le prince Harry qui souhaite le scolariser à domicile pour des raisons personnelles. Cependant, Meghan Markle ne compte pas se laisser faire et défend son idée jusqu’au bout.

Chacun défend son idée

La femme du prince Harry est convaincue par le site internet de l’école paroissiale épiscopale qu’elle a choisie. En effet, cette école offre aux enfants à partir de 2 ans une éducation préscolaire de qualité. C’est ce qu’ils ont inscrit sur leur site internet.

Quant à lui, le prince Harry attend que leur situation s’éclaircisse pour se prononcer. Si cela ne tenait qu’à lui, il préfèrerait une scolarité à domicile. En effet, la petite famille est sur le point de déménager. Ils auraient mis leur domicile de Montecito en vente pour 15 millions de dollars.

Pour le prince Harry, l’école à domicile est la meilleure solution pour ne pas trop chambouler le petit garçon. Pourtant, d’après le média Allemand, c’est Meghan Markle qui a eu le dernier mot.