Heather Kristin, ancienne doublure dans « Sex and the city » se confie sur le harcèlement et l’humiliation qu’elle a subie dans le coulisse de la série.

Des révélations qu’elle a faites après que bon nombre de personnes avaient évoqué les harcèlements ou abus qu’elles ont subis. En effet, dans cette série, Heather Kristin avait remplacé Kristin Davis.

Sex and the City, humiliation et harcèlement sexuel


En 1998, « Sex and the City » a fait de Sarah Jessica Parker, Kristin Davis, Cynthia Nixon et Kim Cattral des célébrités. Lorsque Heather Kristin a décroché le métier de ses rêves, elle ne s’attendait pas à vivre un enfer. En effet, elle a été recrutée comme doublure de l’actrice Charlotte Kristin Davis. Vraisemblablement, c’était loin d’être rose, car elle travaillait jusqu’à 60 heures par semaine. « Je manquais parfois de sommeil, mais j’étais heureuse d’avoir un emploi stable. Ainsi je pouvais payer mon loyer à temps et avoir enfin droit à une assurance maladie grâce à mon syndicat », confie-t-elle.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Heather Kristin (@kristin_heather)

Toutefois, l’horaire n’était pas vraiment son problème, mais plutôt l’attitude de certaines personnes. Selon Haether Kristin ses collègues masculins ne faisaient que parler de sa poitrine. Ils la harcelaient sur le fait qu’elle s’était fait refaire les seins. De plus, ils ont lancé une rumeur sur une supposée relation qu’elle avait avec un collègue. « Je n’avais pas toujours envie de venir travailler, pourtant j’avais besoin de mon salaire. J’ai donc ignoré les commentaires. Jusqu’au moment où je n’en pouvais plus », raconte-t-elle.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Heather Kristin (@kristin_heather)

De plus, elle se souvient d’un évènement très douloureux où Charlotte s’est rendue chez son gynécologue. Ainsi, elle a dû écarter les jambes et mettre ses pieds dans les étriers. À cause de la fatigue, elle s’y est endormie. Par la suite, un membre de l’équipe avait scotché ses pieds aux étriers. Ainsi, quelqu’un avait pris des clichés d’elle dans cette position. Elle est donc devenue la risée de tout le monde. Pourtant par peur de perdre son emploi, elle n’a rien dit, mais quitte tout de même son travail. Une scène qui la hante depuis aujourd’hui.

La peur au ventre


Heather Kristin ne voulait rien dire pour peur de créer un scandale. Elle ne voulait en aucun cas perdre ni son salaire ni l’assurance maladie qui allait avec. Ainsi, elle a souffert toute seule dans son petit coin. « Cela m’a paru ridicule par rapport à ce que les autres femmes ont dû traverser », affirme-t-elle. Toutefois, ça lui enlève un poids pour avoir pu se confier sur cette histoire.

En même temps, elle veut éduquer les gens sur l’intimidation sur le lieu de travail. Aujourd’hui, elle ne veut qu’une seule chose, c’est que le harcèlement n’existe plus. De plus, elle ne veut pas que ses filles vivent cela. « Mais si c’est le cas, j’espère qu’elles ne seront pas paralysées par la peur comme je l’ai été. J’espère que mes filles auront le courage de s’exprimer. Peut-être même qu’elles célébreront leur force avec une tournée de cosmos », déclare-t-elle.