Conviée au micro de Philippe Vandel sur Europe 1, Amel Bent révoque la présence du sexisme chez les Enfoirés. Selon la chanteuse il y a « une date de péremption » pour la gent féminine. Un problème qu’elle ressent aussi au sein de la troupe des « Enfoirés ».

Sexisme chez les Enfoirés, des faits très affligeants


Lors de son entretien auprès de Philippe Vandel sur Europe 1, Amel Bent semble catégorique. En 20 ans de carrière, elle aperçoit une grande différence de traitement entre les hommes et les femmes au fil des années. En effet, arrivé à un certain âge, les chanteuses et les artistes féminines sont tombées dans l’oubli. « Il y avait beaucoup de chanteuses quand j’ai débuté en 2000. Pour les femmes, il y a une date de péremption. J’ai l’impression qu’on les laisse moins vieillir dans ce travail », confie-t-elle.

Un problème qui ne vient ni du public ni des artistes, mais de l’industrie du disque. Pour eux0, c’est la jeunesse qui est vendeur. Même la troupe des Enfoirés s’est ruée aussi dans le même genre de situation. Toutefois, Amel Bent n’est pas la seule à constater cette situation, il y a aussi la productrice des Enfoirés, Anne Marcassus. « C’est vrai, on a un problème de parité depuis des années avec les filles. Je ne sais pas pourquoi, car il y a moins d’artistes peut-être », souligne cette dernière. Selon l’artiste, les hommes ont plus survécu au temps dans leur carrière musicale que les femmes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Les Enfoirés (@enfoiresofficiel)

Le problème de parité dans la troupe des Enfoirés  


Quand on regarde de près le casting des Enfoirés, il y a très peu de femmes d’un certain âge. Effectivement, d’autres artistes féminines semblent vouloir également évoquer le sujet. À l’exemple de Natacha Saint-Pierre, qui déjà fait des confidences sur la place des femmes dans l’industrie musicale.


Bien évidemment, elle a aussi évoqué le spectacle annuel en faveur des Restos du cœur. Les deux artistes semblent être du même avis. D’ailleurs, Natasha St-Pierre ne fait plus partie de la troupe des Enfoirés depuis 2017. Vraisemblablement, son absence est due au fait que les organisateurs veulent offrir des femmes plus jeunes au public. Ils ont besoin d’artistes qui ont une grande notoriété. Suite à ces déclarations, on voit clairement qu’il y a un grand problème dans l’univers musical français. Aujourd’hui, certains artistes pointent du doigt sur cette pratique.