Les coups continuent de pleuvoir pour cet acteur et père de la petite Kahina alors que la mère de celle-ci, Sonia Rolland, poursuivie, subit des poursuites judiciaires.

La famille de Jalil Lespert subit des montagnes russes émotionnelles depuis quelques temps.

Une vie de famille plutôt mouvementée pour le père de famille alors que sa compagne, la très appréciée Laeticia Hallyday, a des problèmes de santé depuis quelques semaines. Hospitalisée le 21 mars dernier, la veuve du grand Johnny Hallyday a besoin d’un repos maximum pour faire face à son hypokaliémie.

Soutenant sa femme durant tout le parcours, Jalil Lespert est très inquiet de cette situation et son effet sur les enfants de la famille Hallyday. Si ce n’est pas suffisant, son ex-épouse Sonia Rolland vient s’ajouter à la liste de ses préoccupations.

Une affaire sérieuse pour Sonia Rolland poursuivie

Mise en examen ce 30 mai, l’ancienne Miss France est en plein conflit judiciaire alors qu’elle est l’accusée dans une affaire de bien mal acquis. Des accusations assez graves qui poursuivent l’actrice et mère de la petite Kahina Rolland, la fille qu’elle a eu avec Jalil Lespert. Nous parlons tout de même ici des faits de recel de blanchiment de détournement de fonds publics, affaire à laquelle elle a plaidé la naïveté.

En effet il s’agit ici de l’appartement estimé à 800 000 euros que lui a offert Omar Bongo, l’ancien président du Gabon en 2003, en reconnaissance de l’image qu’à véhiculé la jeune miss France à l’Afrique à cette époque. Cette dernière a alors assuré ne rien savoir du montage financier et des malversations qui se cachaient derrière l’achat de cet appartement. Une affaire qui non seulement ternit son image mais également affecte sa fille.

La fille de Jalil Lespert est une victime collatérale

La petite fille d’à peine 12 ans, Kahina Rolland, se retrouve désormais entre deux feux alors que sa mère biologique est dans un grand procès et la compagne de son père gère des problèmes de santé. Ce qui ne manque pas d’inquiéter Jalil Lespert son père.

Cette histoire d’escroquerie immobilière le renvoie à l’époque de sa rencontre avec la mère de la petite Kahina, en effet ils s’étaient rencontrés en 2009, au cours d’une séance photo pour l’Uomo Vogue consacrée à l’Afrique. La situation est assez ironique car ce qui les a réunis est en ce moment entrain de porter préjudice à leur petite fille.