Des photos de Sophie Davant avec William Leymergie ont été publiées lors d’une sortie en restaurant avec William Leymergie. Elle n’en est pas contente du fait qu’elle sait que les photos étaient livrées par des clients du restaurant. Elle ne se sent pas rassurée d’être trahis ainsi.

Des photos publiées, décevantes, des clients l’ont trahie


Sophie Davant se sent vraiment trahi par les publications du magazine Voici. Plus précisément, ce sont des photos d’elle en compagnie de William Leymergie dans un restaurant parisien. L’animatrice se sent profitée face à la situation. La trahison vient des clients présents avec eux dans l’établissement.

Le magazine France Matin à précédemment publié des informations concernant Laeticia Hallyday tremblant pour ses filles. Ce même hebdomadaire a en effet, relaté les confidences de Sophie Davant fait sur Europe 1 concernant ce qu’elle ressent. Un viol, un abus de confiance, Sophie Davant est très déçue.

Sophie Davant vie mal la situation


L’animatrice d’Affaire Conclue sur France 2 mentionne que ce n’est pas une situation qu’elle peut très bien digérer. Elle rajoute que ce n’est pas une chose facile à vivre. Récemment, elle est toujours la cible des hebdomadaires et commence à vivre mal la situation.

C’est confirmé, en janvier dernier, des photos d’elle et William Leymergie dans un restaurant parisien ont été divulguées. Le magazine Voici et l’hebdomadaire Closer n’ont pas loupé l’occasion de le faire. Ce dernier aussi était le premier à avoir révélé leur relation amoureuse l’été dernier.

Les gens ont beaucoup changé, déclare Sophie Davant


Pour information, Sophie Davant est la mère de deux enfants, les fruits d’une relation avec son ex-mari, Pierre Sled. Cette maman estime vivre le partage de ces images comme un abus, une atteinte à sa vie privée. Toutefois elle rajoute que ce n’est pas tout à fait la fin du monde pour elle-même si ça le touche énormément.

Sophie Davant explique que les gens ont vraiment évolué. Elle est vraiment blessée par les photos dû fait qu’elles ont été vendues aux magazines. Elle veut préciser que ces images ont été prises par des clients présents dans le restaurant. C’est comme un signe de trahison pour elle car espérait donc faire confiance aux clients qui les a aperçues. Pour elle, ces individus l’ont donc vendu aux magazines.