Affaire Conclue avait connu une période de pause, Sophie Davant en plein scandale se retrouve attaquée par des internautes. La raison, l’émission en elle-même. Le public n’a pas hésité à critiquer l’émission de Sophie Davant sur les réseaux sociaux.

Affaire conclue, cible de critiques négatifs


Le 2 août 2017, l’affaire conclue est diffusée pour la première fois. Le principe de base est simple, il s’agit en réalité d’une vente aux enchères en ligne. Les objets de collection, des œuvres d’art et bien d’autres articles sont mis en avant. Sophie Davant requiert l’aide des experts pour évaluer la valeur des objets que les propriétaires mettent en vente. A la base, cette émission permet aux propriétaires d’être bénéficiaires si les objets qu’ils détiennent sont vraiment des œuvres d’art.

Après l’analyse des spécialistes, ils donnent un prix puis le choix appartient aux vendeurs de vendre ou de garder l’objet en question. Si le vendeur accepte de vendre son produit, il y aura 5 acheteurs professionnels qui vont tenter d’avoir l’objet. Depuis la diffusion de l’émission, le plus gros audimat atteint 2,25 millions de téléspectateurs.

Sophie Davant en plein scandale


Au début de l’émission, Sophie Davant avait conquis le public. Mais au fil du temps, les critiques se sont multipliées. Pour certaines personnes, l’émission avait incroyablement baissé en termes de qualité culturelle. Selon le président du SNCAO-GA, Rémi Machard, les repreneurs ne donnent que la valeur monétaire de l’objet en question.

Cela abaisse la valeur culturelle des objets vendus dans l’émission de Sophie Davant. L’histoire des articles vendus ne sont que très peu abordés, alors que parfois, ce sont des objets symboliques. Les collectionneurs et les amateurs d’art ont largement profité des ventes aux enchères en ligne pendant la période du confinement. Les brocantes en ont pris un sacré coup pendant cette période.

La réplique des experts


Ils ont affirmé que le but de l’émission était avant tout de permettre aux vendeurs de tirer profit d’un objet à sa juste valeur. La concurrence sur le marché de l’art est sur tous les fronts que ce soit en boutique ou en ligne. D’autant plus que l’émission de Sophie Davant n’avait en aucun voulu porter atteinte aux autres vendeurs d’œuvres d’art.