En cette période vraiment difficile, Sophie Davant a remis sur le tapis la disparition de son compagnon. Une perte qui a totalement anéanti l’animatrice.

Une véritable histoire d’amour


Depuis sa plus tendre enfance, Sophie Davant avait développé un amour pour les animaux. Raison pour laquelle elle a fini par adopter une chienne. Un compagnon avec qui l’animatrice a passé de merveilleux moments. Même son ordinateur et son téléphone étaient pleins de photo d’elle et de sa chienne. C’était une relation vraiment exceptionnelle. Pour cela, la disparition de cette chienne l’a vraiment bouleversée. Cela l’a même plongé dans un profond deuil. Ainsi, à chaque fois qu’elle parle d’elle, l’animatrice fond toujours en larmes. Effectivement, alors que Sophie Davant voulait refaire sa vie et se marier, elle vit une période difficile. Tout d’un coup, une mauvaise nouvelle va tout mettre en péril.

Sa chienne, son amie, sa partenaire de chambre et de maison est décédée des suites d’une embolie pulmonaire. Un évènement qui a vraiment brisé le cœur de l’animatrice de France 2. Lors de son entretien auprès de « Touche pas à mon poste », on pouvait encore voir la tristesse dans ses yeux. Une situation de tristesse sans fin d’après son époux George Menut.

Sophie Davant évoque la disparition de son compagnon


À cause de la crise sanitaire et le confinement, Sophie Davant reste cloitrée dans sa demeure dans le sud de la France. Durant une interview auprès de Bernard Montiel, l’animatrice est revenue sur ce tragique évènement. Bien évidemment, c’est les larmes aux yeux que la présentatrice décrit son histoire d’amour avec sa chienne. Des mots qui lui ont permis de remémorer cette boule de poil qui lui a apporté beaucoup de bonheur. Toutefois, aujourd’hui encore, elle ressent un grand vide suite à ce décès. Ainsi, en entendant ses propos, on se rend compte qu’elle n’a pas encore fini son deuil.

Toutefois, malgré cette grande perte, Sophie Davant a chez elle deux de ses enfants qui sont atteints du syndrome de Tanguy. Ils sont incapables de vivre loin de leur mère malgré une vie sociale bien remplie et une vie professionnelle fulgurante.