Sophie Davant débute sa carrière en 1986, alors âgée de 23 ans. Critiquer aujourd’hui sur les réseaux sociaux suite à des publications de photos dans lesquelles elle ne respecte pas les gestes arrière, mais aussi pour son attitude en plateau envers les vendeurs. D’où les rumeurs qui évoquent son départ d’Affaire Conclue ».

Sophie Davant à tout bout des critiques


Sophie Davant est impliquée dans son métier. Présenter Affaire Conclue lui tient à cœur et cela se voit ! Cependant, cela n’est pas l’avis de tout le monde. Critiquer plusieurs fois par jour sur les réseaux sociaux, et sur des sujets très peu communs.

Aimer son travail malgré les critiques

Sophie Davant est blessée par certaines allégations. Par exemple, elle déplore que les fans d’Affaire Conclue puissent penser qu’elle est « arrogante » ou « méprisante » à cause de son ton qui sort de l’ordinaire peut-être, mais c’est simplement pour dynamiser l’émission.

La présentatrice d’Affaire Conclue se rend à l’évidence


Sophie Davant fait de son mieux pour satisfaire les exigences de son public. D’autant que les réseaux sociaux lui permettent de s’informer directement auprès d’eux de leurs volontés. Mais elle doit se rendre à l’évidence, il est impossible de trouver un consensus. Quoi qu’elle fasse, il y aura toujours des internautes pour lui faire des critiques agressives en revendiquant la liberté

Critiques non constructives


Les commentaires positifs sont malheureusement plus rares que les négatifs. Les réseaux sociaux sont ainsi faits que beaucoup de monde ne s’y rend finalement que pour se défouler. Parfois, il faut aussi savoir faire une pause des réseaux sociaux. Se ressourcer et se retrouver avec soi et se sentir à l’aise loin du regard des autres et de leurs jugements. Mais malheureusement pour Sophie Davant, les réseaux sociaux sont devenus un aspect essentiel de son métier. Ils lui permettent d’avoir des retours rapides sur ses prestations et de s’adapter en conséquence. Cependant, elle ne peut pas choisir de ne lire que les critiques constructives. Et cela doit forcément attaquer son moral.