L’animatrice phare d’Affaire conclue, Sophie Davant a fait des révélations sans filtre dans son magazine S. Durant laquelle, elle a fait des confidences sur ses parents ainsi que sur un drame qui l’a énormément touché.

Sophie Davant fait des révélations à cœur ouvert


Dans son magazine baptisé S., Sophie Davant se confie à cœur ouvert à ses lecteurs et lectrices. Dans le troisième numéro sorti le jeudi 18 mars, l’animatrice a évoqué un sujet qui lui tenait beaucoup à cœur. Il s’agit en effet du deuil. De ce fait, elle tenait à parler de sa propre expérience.

La meilleure amie de Caroline Margeridon a expliqué : «La perte d’une maman très tôt, le deuil d’une vie familiale équilibrée, avec le remariage de mon père. J’ai traversé pas mal de problématiques. Cela a engendré un manque de regard positif sur moi. Un manque de confiance, le besoin de devoir “prouver” sans arrêt ». Ce drame, Sophie Davant l’avait déjà abordé dans le premier numéro de son magazine.

À ce moment, elle a indiqué : « J’ai perdu ma mère à 20 ans. Elle m’a manqué à toutes les étapes de ma vie. Je n’ai pas eu la possibilité de partager avec elle mes doutes, mes grands moments, mes grossesses, mes accouchements, mes histoires d’amour, mes succès, mes échecs ». Par la même occasion, elle a révélé que sa mère était décédée à l’âge de 44 ans des suites d’un cancer du sein très foudroyant en deux ans seulement.

«Chercheuse en biologie cellulaire au CNRS, elle connaissait mieux que personne l’ennemi contre lequel elle s’est battue à coup de chimio et de radiothérapie », conclut Sophie Davant.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sophie Davant (@sophie_davant)

Des occasions manquées


En effet, en évoquant sa maman, Sophie Davant est toujours prise par l’émotion. Elle avait confié : « Jamais je n’ai pu entreprendre un dialogue serein et apaisé avec elle en osant envisager sa finitude et un avenir privé d’elle. Sujet tabou! Nous vivions alors dans le déni de sa disparition proche. Alors, je me suis sentie privée de ses derniers moments lucides. J’aurais aimé qu’elle me parle, qu’elle me conseille sur mon avenir, qu’elle me dise des mots d’amour ». Ce manque restera à jamais dans la mémoire de l’animatrice et a forgé la femme qu’elle est devenue aujourd’hui.

Très admirative vis-à-vis de sa mère, l’animatrice phare de France 2 avait donné une description de celle-ci il y a quelques mois. Elle avait précisé que sa mère « était magnifique, grande, blonde et aux yeux bleus ». Avant d’ajouter : « C’était quelqu’un que j’admirais beaucoup ». La disparition de sa maman était insupportable pour Sophie Davant. Au micro de Nous Deux en 2017, elle avait confié : « Lorsqu’elle a disparu, je ne pouvais pas imaginer lui survivre, car c’était l’être le plus important de ma vie. Depuis l’enfance, j’ai toujours ressenti une inquiétude dès qu’elle s’éloignait de moi, comme si je pressentais qu’elle me serait enlevée prématurément ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sophie Davant (@sophie_davant)

«La vie est une succession de deuils»


Mais les révélations n’en finissent pas là pour Sophie Davant. Elle a également parlé de son divorce. Elle avait indiqué : « J’ai connu des chagrins d’amour qui m’ont mise à terre». Avant de poursuivre : « J’ai eu une séparation familiale que j’ai également vécue avec douleur. La vie est une succession de deuils. Le deuil d’une émission qui s’arrête, le deuil d’un amour, le deuil d’une vie de famille, le deuil de ses enfants qui prennent leur envol… C’est vrai que je n’ai pas été épargnée». En effet, cette séparation n’est autre que celle avec le père de ses deux enfants en 2011. Après vingt-trois ans de mariage, l’animatrice se sépare de Pierre Sled. Dans son magazine S, elle a révélé qu’elle se sentait « coupable » et a « longtemps culpabilisé » d’avoir imposé cette rupture à ses enfants. Nul doute que ces révélations de Sophie Davant vont encore lui permettre de tisser un lien fort avec ses lecteurs.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sophie Davant (@sophie_davant)