Le professeur de danse de la Star Academy, Yanis Marshall jalousé par Laure Balon toucherait le triple du salaire des autres coachs. Dans ce sens, le magazine Public rapporte la raison pour laquelle le chorégraphe se retrouve avec le meilleur cachet. En même temps, Yanis Marshall livre également quelques confidences à propos de l’origine de son revenu impressionnant sur Le Parisien.

La raison de cette jalousie


En effet, Yanis Marshall jalousé par Laure Balon à cause de son salaire occupe un double emploi à la Star Academy.

Dans ce sens, le magazine Public se penche sur le travail et le cachet du chorégraphe de cette émission musicale de TF1.
Apparemment, le professeur ne peut que se réjouir d’avoir le meilleur cachet parmi les professeurs dans le cadre de cette aventure.

En même temps, celui qui est arrivé en finale de Britain’s Got Talent titille la jalousie des autres coachs.
Notamment, la publication nous livre plus de détails concernant la raison qui justifie le fait qu’il gagne trois fois plus.

Yanis Marshall jalousé par Laure Balon


En effet, Yanis Marshall jalousé par Laure Balon touche 18 000 euros pour cette nouvelle saison de la Star Academy.

Dans ce sens, la publication souligne que c’est le seul membre de l’équipe enseignante à porter une double casquette.
En d’autres termes, il se retrouve avec deux boulots, notamment, les cours au château durant toute la semaine.

En même temps, il assure également la préparation de la troupe de danseurs pros aux primes du samedi soir.
Par ailleurs, celui qui est arrivé en finale de Britain’s Got Talent confirme ces propos dans le cadre d’une interview.

Les confidences de Yanis Marshall


En effet, Yanis Marshall confie durant son interview accordée au magazine Le Parisien qu’il n’a jamais autant bossé dans sa vie.

Dans ce sens, il se charge de deux grands boulots dans le cadre de cette émission musicale diffusé sur TF1.
Par conséquent, il gagne deux salaires, contrairement aux autres membres de l’équipe enseignante qui officient juste en tant que coachs.

Notamment, le cas de Laure Balon, la professeure d’expression scénique qui ne touche de 6 000 € pour la saison.
Apparemment, il s’agit d’un salaire correct mis elle estime mériter plus face à sa popularité grandissante.