La production de TF1 tente de dissimuler pour Léa cette violente dispute avec Anisha dans le cadre de la Star Academy. Dans ce sens, cette situation n’échappe strictement pas aux fidèles téléspectateurs de l’émission musicale qui se demande la raison. En même temps,

Léa violente dispute avec Anisha


En effet, la production tente d’étouffer pour Léa cette violente dispute avec Anisha mais cette situation titille la curiosité du public.

Dans ce sens, Léa accuse sa partenaire à la Star Academy de fausse modestie, l’origine des frictions entre les académiciennes.
Par la suite, le conflit serait passé au stade supérieur et les deux jeunes femmes ne peuvent s’empêcher de se disputer.

Notamment, selon le point de vue des fidèles téléspectateurs de cette émission musicale diffusée sur TF1 qui semblent perplexes.
Apparemment, suite à de surprenantes coupures de son pendant le live lorsque Anisha et Léa se trouvent face à face.

Ce que la prod cache


En effet, ces fameuses coupures de son attire davantage l’attention du public sur Léa pour cette violente dispute avec Anisha.

Dans ce sens, le conflit ouvert entre les deux jeunes femmes sur fond de jalousie fait jaser sur le réseau Twitter.
Apparemment, les fidèles téléspectateurs de cette émission musicale diffusée sur TF1 veulent comprendre la situation et entendre leur discussion.

Notamment, nous pouvons retrouver parmi les commentaires « il faut tout nous montrer sinon ça ne sert à rien ».
Par ailleurs, sa participation à la Star Academy représente pour Anisha, 22 ans, une revanche sur la vie.

Les confidences d’Anisha


En effet, la jeune femme engagée dans un conflit ouvert avec Léa confie qu’elle n’aurait pas pu rêver aussi grand.

Dans ce sens, Anisha a eu des conditions de vie difficiles durant son enfance à Madagascar, selon ses confidences.
Apparemment, la musique occupe une place très importante dans sa vie et participer à ce concours est une petite revanche.

Notamment, la musique la rend confiante à un tel point qu’elle décide de sauter dans le vide malgré ses anxiétés.
Par ailleurs, l’académicienne qui vient de Madagascar effectue des études en management après avoir obtenu son bac à 16 ans.