Lors de la septième prime des auditions à l’aveugle de The Voice, saison 10, Amel Bent s’effondre en larmes. La coach révèle alors les raisons de son « coup de blues ».

Amel Bent s’effondre en larmes dans The Voice


L’émotion était au rendez-vous dans The Voice. Après six semaines d’auditions à l’aveugle, la première chaine a diffusé samedi soir le dernier épisode de la première étape de son émission. Des auditions qui ont bouleversé le jury féminin de la dixième saison. Si vous n’avez rien vu à l’antenne, sachez qu’Amel Bent a « fondu en larmes » après les tournages de ces derniers épisodes. La chanteuse a révélé pourquoi elle a pleuré à la fin de la prime.

Amel Bent avait confié : « Cette année, et ça n’a aucun rapport avec les retours que j’ai à propos de l’émission ou des audiences en hausse par rapport à l’année dernière, mais j’ai physiquement, émotionnellement… kiffé! À tel point que j’ai eu un coup de blues à la fin de l’enregistrement des auditions à l’aveugle. J’ai dû faire un tour entier du périphérique parisien pour relâcher la pression. J’ai fondu en larmes. Un peu comme la fin d’une colonie de vacances».

Avant d’ajouter : « On avait vécu tellement de choses tous les quatre. J’avais trop aimé, trop ri, trop partagé de choses avec ces trois personnes et je savais qu’on n’allait pas se revoir avant un petit moment…. J’en ai eu un point dans le cœur et la boule au ventre. Pour moi, c’était la preuve que je venais de vivre quelque chose de magique avec ces trois coachs et tout le team The Voice».

La chanteuse de 35 ans a conclu : « D’habitude, à la fin des auditions à l’aveugle je suis fatiguée et contente. Jamais je n’avais eu de coup de blues. Là j’étais triste que ça s’arrête. J’aurais pu faire dix jours de plus de tournage tellement c’était merveilleux ».

«On a souvent été bouleversés»


Tournée en novembre dernier, la dixième saison de The Voice était très particulière et différente des précédentes. En effet, avec la crise sanitaire, situation oblige, le tournage était inédit. Les coachs, les talents et l’équipe de la production ont fait le tournage sans proches ni spectateurs. Amel Bent avait indiqué : « En tant que chanteurs, nous ne sommes pas montés sur une scène depuis plus d’un an, donc entendre un groupe de musiciens, c’était devenu un vieux rêve. Quand on est arrivés sur le plateau avec Marc, Florent et Vianney, que les musiciens ont commencé à jouer, on était comme des gamins».

La compagne de Patrick Antonelli a poursuivi : « De se retrouver face à des artistes qui chantent, qui donnent tout ce qu’ils ont, a fait qu’on a souvent été bouleversés avec mes trois camarades». Alors, on trouve normal qu’Amel Bend fond en larmes à la fin de la prime de The Voice.