Lors d’un précédent épisode de TPMP, un candidat de The Voice a suscité un grand débat entre Jean Michel Maire et les autres chroniqueurs de l’émission.

Du nouveau changement dans The Voice


Dernièrement, la nouvelle saison de l’émission The Voice a fait son apparition. Une édition qui a eu plusieurs modifications avec l’absence de plusieurs jurés à cause de la crise sanitaire. Toutefois, Amel Bent s’est illustrée avec une comparaison plutôt étrange pour son ami Marc Lavoine. Bien évidemment, les auditions à l’aveugle sont le meilleur moment de chaque édition. Pour cette fois-ci, un candidat a suscité une polémique au sein des fans de cette émission de chant. Il a même réussi à être au cœur de l’attention sur le plateau de TPMP. Ce qui a provoqué un débat entre Jean Michel Maire et les autres chroniqueurs de l’émission.

Jean Michel Maire protège le jeune chanteur


Vendredi dernier, un jeune chanteur du nom de The Vivi a pris part à l’émission. En effet, c’est un artiste qui est déjà célèbre sur internet et notamment sur la plateforme de streaming Twitch.

Depuis des mois, il met son talent en avant sur cette plateforme et participer à The Voice est son plus grand rêve. Son rêve qui part aux oubliettes après la diffusion de sa chanson. En effet, il a été victime d’un bad buzz sur la toile. Apparemment, des tweets datant d’il y a quelques années vont faire leur réapparition. Sur ces fameux tweets, The Vivi a une conduite qu’on pourrait qualifier de raciste. Un évènement qui a poussé la première chaine à prendre une décision radicale.

Ainsi, TF1 a choisi d’exclure The Vivi de The Voice. Une décision que Jean Michel Maire a critiquée dans l’émission du soir et même sur le plateau de TPMP. Selon lui, c’est une sanction totalement abusive. Cependant, il affirme même que tout le monde a déjà fait ce genre de blague au moins une fois dans sa vie. Donc, il martèle que The Vivi ne devrait pas en pâtir de ses actions du passé.

Un avis qui n’a pas fait l’unanimité auprès des chroniqueurs de Cyril Hanouna. Ces chroniqueurs déclarent qu’il faut toujours être très prudent sur ce qu’on partage.