Chaque année, les seuils pour déterminer le taux de Contribution Sociale Généralisé ou CSG de chaque retraité sont revus. Ainsi, il y aura un changement automatique dès le 01er janvier prochain.

Augmentation des seuils du taux de Contribution Sociale Généralisé

Il faut savoir que les seuils du CSG seront relevés de 1,6% pour 2023. Ce pourcentage a été calculé en fonction des prix à la consommation, constatés pour l’avant-dernière année. Ainsi, pour 2023, il faudra comparer les prix avec ceux de 2021. Cependant, il faut souligner que les prix du tabac ne sont pas pris en compte. En outre, les revenus entrant dans le champ de l’abattement, notamment les salaires et primes attachés aux salaires et aux différences allocations sont également pris en compte et jouent un rôle clef.

Afin de savoir pour quels niveaux de revenus sont appliqués les taux de CSG qui sont au nombre de quatre, à savoir 0%, 3,8%, 6,6% et 8,3%, il suffit de consulter la circulaire publiée par la Caisse nationale d’assurance vieillesse ou Cnav le lundi 19 décembre dernier.

Hausse ou baisse du taux, les points pris en compte

Le taux de Contribution Sociale Généralisé dépend du revenu fiscal de référence de 2021 de chacun. Celui-ci figure généralement sur l’avis d’imposition 2022. Ici, si les revenus de la personne concernée ont évolué ces dernières années, il est possible que le taux de CSG soit revu à la hausse ou à la baisse en 2023. Toutefois, il existe quand même une mesure qui limite ces changements.

C’est notamment le cas si le taux de CSG est nul ou réduit. En plus de cela, il faut que vous ayez franchi un nouveau seuil de CSG cette année. En effet, pour ce cas de figure, il ne sera pas appliqué automatiquement.

Si vous souhaitez que votre niveau de CSG augmente, il faudra franchir le seuil de RFR durant deux années de suite. En guise d’exemple, si votre taux de CSG était de 3,8% en 2022 et que les ressources ont augmenté cette année faisant passer à un taux de 6,6%, votre taux de CSG ne changera l’année prochaine. Ce dernier n’augmentera que si les ressources franchissent deux années consécutives le seuil de revenu fixé.