Depuis des jours, le fils de Bernard Tapie intervient comme chroniqueur dans l’émission de Cyril Hanouna TPMP. Le 8 février dernier, l’équipe a débattu sur le braquage dont Kim Kardashian a été victime en 2016. Actuellement, Yunice Abbas, l’une des personnes impliquées dans cette affaire a fait une apparition dans TPMP.

Yunice Abbas et Stéphane Tapie, aux pieds de guerre


En effet, le fils de Bernard Tapie ne comprenait pas pourquoi Yunice Abbas est sur le plateau de TPMP. Selon Stéphane Tapie, il n’avait pas le droit d’être là vu sa réputation, son passé et ses actes. Le chroniquer estime qu’il n’aurait pas dû parler de cette affaire délicate à la télévision sans avoir de remords. Même quand Cyril Hanouna a partagé des images de la victime, le jeune homme était en rire.

Ainsi, le nouveau venu annonce qu’il n’a pas sa place sur ce plateau. Pour sa part, l’invité déclare que Stéphane Tapie lui cherche des poux. Cependant, le chroniqueur a confié qu’Yunice Abbas n’était pas présent lorsque Kim Kardashian a été séquestrée. Toutefois, son ouvrage est intitulé « J’ai séquestré Kim Kardashian ». Les hostilités ont été lancées de cette manière. « Je vous vois arriver, mais vous allez voir à quoi je suis capable », dévoile Yunice. Des paroles que le fils de Bernard Tapie interprète comme une menace à son encontre.

Le fils de Bernard Tapie juge le convive de TPMP « vraiment infâme »


Le fils de Bernard Tapie marche dans le pas de son père et est devenu un expert en coup de gueule. Bien évidemment, dès qu’il n’est pas du même avis, il le dit haut et fort. Ainsi, il a répondu à cette menace en disant qu’Yunice Abbas n’est pas légitime pour être sur un plateau de télévision. Effectivement, pour ce chroniqueur, il fait « l’apologie d’un crime pour lequel il n’est toujours pas jugé ». « Vous regardez Kardashian en train de pleurer, ça vous fait rire… Je vous trouve vraiment infâme », avait-il martelé. Ce fut la même chose quand Francis Lalanne est présent. À cette époque, ils ont débattu sur la manière dont le gouvernement a géré la crise sanitaire. Stéphane Tapie aurait aimé être là lors de ce débat.