Aujourd’hui, nous allons nous intéresser au maillot à manches longues d’Antoine Griezmann et à la raison pour laquelle c’est toujours le cas peu importe la température du stade. En effet, qu’il vente, qu’il pleuve, qu’il fasse chaud ou qu’il fasse froid, le footballeur tient toujours à cacher ses bras.

Maillot à manches longues pour Antoine Griezmann

La fin de la Coupe du monde de football 2022 a laissé un goût singulier aussi bien aux amateurs de football mais également aux joueurs. Il faut savoir qu’en coulisse, ces derniers possèdent chacun leurs petits rituels. En effet, que ce soit par superstition ou par commodité, il n’est pas rare que l’un d’entre eux fasse un signe particulier sur le terrain ou porte une paire de crampons fétiche. Pour certains, les protections jouent également le rôle de porte-bonheur.

Pour le cas d’Antoine Griezmann, il a jeté son dévolu sur un maillot spécifique à manches longues. D’ailleurs, même au Qatar où la chaleur régnait en maître, le joueur n’a jamais laissé ses  manches longues pour un tee-shirt plus léger. Ainsi, c’est avec les bras couverts qu’il a disputé tous les matches de cette coupe du monde.

Cependant, ce choix n’aurait rien à voir avec des blessures ou des brûlures. En réalité, ce serait pour rendre hommage à un grand joueur de foot qu’il admire depuis très longtemps.

Clin d’œil à une légende di football

Lors d’un entretien accordé à GQ en 2016, Antoine Griezmann a révélé que David Beckham l’inspirait et l’émerveillait depuis toujours. C’est pourquoi, comme le footballeur anglais portait toujours ce type de maillot, il voulait faire de même. D’ailleurs, le joueur Français partage également le même numéro que son idole, le « numéro 7 ».

Selon ses propos, Antoine Griezmann serait un fan absolu de David Beckham. Pour lui, ce dernier avait beaucoup de classe sur le terrain et même en dehors d’un stade, il serait toujours clean. En effet, il serait toujours bien habillé et bien coiffé et ne se négligerait pas du tout.

Ainsi, David Beckham est pour Grizou un exemple à suivre et il n’a pas peur de l’admettre. Son style et son jeu seraient alors un clin d’œil au grand joueur.