Lors de sa venue dans l’émission C à vous ce 2 mars dernier, Anne-Laure Bonnet fait des confidences poignantes. Vraisemblablement, sa direction voulait l’évincer à cause de son poids. De plus, elle a aussi condamné certaines scènes gênantes envers la gent féminine. Des révélations qui ont suscité une polémique chez les téléspectateurs et les internautes.

Anne-Laure Bonnet évoque cet enfer qu’elle a vécu


Ce lundi 22 mars, Anne-Laure Bonnet a parlé des événements marquant sa carrière. Des propos qui ont fait écho dans le film que Canal+ a diffusé. Un documentaire qui vise la conduite inappropriée envers les femmes dans le journalisme sportif. En effet, dans ce monde, le cas de manque de respect, de harcèlement devient de plus en plus nombreux. Grâce à bon nombre de témoignages, ce problème suscite un grand débat. « Moi, j’ai vécu un directeur de la rédaction qui a envoyé un message à un de mes collègues pendant un programme. Comme si on envoyait un texto à Patrick Cohen en disant : “Tu vas passer un bon moment. Car tu as vu le déc*lleté d’Anne-Laure” ! » confie l’animatrice. Des paroles qui définissaient l’ambiance en général qui régnait sur les plateaux. Selon la principale intéressée, bon nombre d’hommes confondent encore l’humour avec le harcèlement.

« Parce qu’au bout d’un moment, ça arrive une fois, ça arrive deux fois, ça arrive trois fois. Ainsi vous savez que votre directeur de la rédaction vous voit comme la “gonzesse”. La gonzesse à qui on demande de mettre des déc*lletés, et de maigrir. Ça m’arrive et quand je travaillais sur TF1, sur la F1, on m’a dit : “Si tu ne maigris pas, on t’enlève de l’antenne” » confie-t-elle. Des choses qui arrivent fréquemment pour plusieurs présentatrices, animatrices et journalistes féminines. Dernièrement, Touche pas à mon poste a mis en avant ce sujet, à l’exemple de l’affaire Pierre Ménès.

Un changement s’impose


Anne-Laure Bonnet a donc voulu pointer du doigt ces comportements inadmissibles sur le plateau de C à vous. Dans ce film, une séquence a été coupée. Toutefois, Pierre Ménez est notamment accusé d’avoir soulevé la jupe de l’une de ses consœurs. En même temps, il aurait aussi embrassé de force la chroniqueuse Francesca Antoniotti. Pour Anne-Laure Bonnet, il est temps de mettre fin à ce genre de comportement envers les femmes. De plus, elle est abasourdie par le fait d’avoir risqué sa place pour quelques kilos superflus.

Ses directeurs masculins l’auraient menacée de la licencier ou de la retirer de l’antenne si elle ne maigrissait. Cependant, personne n’est capable de menacer ainsi un journaliste homme. Ce sujet a vraiment suscité un grand débat dans les rédactions, mais aussi sur les réseaux sociaux. Des propos qui ont sonné comme une libération pour toute les femmes.